HOME       VOLUNTEER OVERSEAS       BLOGS

Wednesday, June 21, 2017

Week before last week


The placement is coming to an end. We hope that our actions will have a significant impact.
La semaine dernière nous avons réalisé nos dernières activités planifiées tout au long de notre séjour ici à Guiloungou. Cette semaine il était question de rédiger le grand lot de documents que nous devions remettre à la fin du placement tels que le « Kap survey 2, le Project impact, les cases study, le narrative report, le handover, la newsletter et la vidéo »,  documents qui devront être lus et envoyés au staff d’ICS d’ici au jeudi 22. Après le partage des tâches le vendredi 9 juin, nous avons commencé cette semaine qui promettait d’être chargé. Nous avons commencé la journée du lundi 12 en travaillant sur le Team debrief avec toute l’équipe, après quoi chaque volontaire a commencé à remplir son « volunteer case study et individual debrief », lesquels documents devront être envoyés d’ici au vendredi 16 Juin. Également les responsables du ‘Project impact’ sont allés rencontrer les différents acteurs qu’ils devaient interviewer.
Throughout the last week we completed our last planned activities here in Guiloungou where we stayed. This week we had to fill in a lot of paperwork for a handover in the end of the placement, for example: KAP survey 2, Project Impact, Individual Case Study, Narrative Report, Handover, Newsletter and the Video. All these documents need to be read and sent to ICS staff by Thursday, 22 of June. After splitting these documents amongst us on the 9th of June, we started writing all of them.  Monday 12th of June we all started with team debrief, after that, each volunteer started to fill in his/her Volunteers Case study and Individual Debrief, documents that needed to be sent the earliest- on 16th of June. Also, volunteers responsible for writing Project Impact went to interview
Angela and the volunteers enjoying food at her birthday!
project beneficiaries.

La journée du mardi ne n’était pas si chargée car il était juste question de continuer à travailler sur les différents documents et surtout sur le narrative report qui est un document assez volumineux qui devait être terminé d’ici le lundi 19. Cependant cette journée a été particulière car dans la soirée nous avions une petite ‘party’ pour célébrer l’anniversaire de l’une de nos team leader ZALLA Angela, ce fut une charmante soirée que nous avons partagée avec les volontaires de APIL, venus pour l’occasion.   
Tuesday we were just continuing with our paperwork, and especially working on Narrative Report, which is a large document, that needs to be done by Monday, 19th of June. However, this day was special, as in the evening we had a ‘small party’ to celebrate a birthday of national team leader Angela Zalla. We invited APIL volunteers and had a great time with them.

Volunteers doing the dishes.
Le mercredi, nous avons commencé la journée en nettoyant et rangeant tout ce qui avaient été utilisé pour la fête de la veille.  Après il a été question pour les volontaires burkinabé d’écrire un résumé de ce qu’ils ont acquis comme compétences et de ce qu’ils ont pu apporter à l’association durant leurs trois mois de placement. Cela servirait à rédiger leur lettre de recommandation par le team leader. À part cela l’équipe chargé de partenariat a finalisé un partenariat avec l’association AVO de Koudougou et effectué les ébauches pour en établir également avec l’association HSB de Pabré.
On Wednesday, Burkina Faso volunteers were asked to provide a summary of skills, that they brought to association during this placement, which will help team leader to write their recommendations on. Also, partnership team finalized partnership with AVO, an association in Kooudougou and carried out drafts to establish one with HSB Pabre.

 La journée du jeudi fut assez riche car nous avons eu le ‘team check’’ avec monsieur Oumar du staff de ICS durant lequel nous avons discuté de long en large des différents problèmes dans les maisons d’accueil et des problèmes principaux à Kabeela.
Thursday was quite busy, as we had a team check in with Mr. Oumar from International Service, Burkina Faso. We discussed our challenges that we faced during the placement, as well as achievements.

Pour finir la semaine, il a été question le vendredi d’ajouter des photos au ‘volunteer case debrief’ et de compléter le « individual debrief » selon ce dont on a parlé durant avec monsieur Oumar. Et enfin nous avons terminé la journée avec un échange culturel assez intéressant sur ‘ce qui est jugé comme comportement impoli en ANGLETERRE et au BURKINA FASO’. Et à mon avis c’est un échange culturel que nous aurions dû faire dès le début de notre placement.
Last working day of the week, we were told to add photos into Volunteer Case Debrief and finish Individual Debrief, following our conversation with Mr. Oumar. And so we ended the day with a rather interesting cultural exchange about 'what is judged as rude behavior in ENGLAND and BURKINA FASO'. And in my opinion it is a cultural exchange that we should have done from the beginning of our placement.

Aussi nous avons terminé cette semaine en étant partagés entre l’espoir que notre passage ici à Guiloungou n’aurait pas été inutile et le sentiment d’enthousiasme de retrouver nos familles respectives après 3 mois de sevrage.

We ended this week with mixed feelings of leaving a mark here in Guiloungou during these 3 months. However, we all hope that we were useful for Kabeela and communities around. 


By Djamhila and Monica

Tuesday, June 20, 2017

The one with the General Assembly



Jaber and some kids testing the net!
Cette semaine a été ponctuée par l’achèvement de certaines activités débutées la semaine auparavant, et le fait marquant a été la tenue de l’assemblée générale. En effet, c’est avec plaisir que nous sommes venus le Lundi poursuivre la confection du filet de football entreprise par les volontaires la semaine dernière au profit du terrain de football de Guiloungou. Ces filets sont fabriqués à partir des sachets d’eau collectés par les volontaires et les élèves de la localité. Le but de cette activité est de donner un exemple et de dire au femmes combien il est important de faire du recyclage pour la protection de notre environnement.

This week was began with the completion of some activities started the week before, and the highlight was holding the general assembly. Indeed, it was with pleasure that we came on Monday to continue the preparation of the football net, undertaken by the volunteers last week in favor of the football field of Guiloungou. The net is made from the water sachets collected by the volunteers and local pupils. The purpose of this activity is to set an example and educate the women about how important it is to recycle for the protection of our environment.

Dans l’après-midi de cette même journée, nombreuses étaient les femmes qui ont pris part à la dernière session d’une série de formations sur la fabrication des produits à but commercial. Cette formation a porté sur la fabrication des pommades et des baumes de lèvres à base de beurre de karité, sous la supervision de madame Véronique. Et nous sommes très contents de revoir la même mobilisation des femmes le Mardi pour la récapitulation des sessions de formation. Cette récapitulation est l’initiative de la formatrice pour s’assurer que les femmes maîtrisent les étapes de fabrication des différents produits. Car l’objectif est que les femmes arrivent elles-mêmes à fabriquer les produits afin d’assurer la diversification et la pérennisation des produits de Kabeela. Et c’est avec brillance que les femmes ont répondu aux différentes questions posées par la formatrice. Cette initiative est très bien appréciée aussi bien par les femmes que par les volontaires.
The last training session

On the afternoon of the same day, many women took part in a series of training sessions on the manufacture of products for commercial purposes. This training focused on the manufacture of pommade and lip balm made from shea butter, under the supervision of Mrs. Veronique. We were very happy to see the same women mobilised on Tuesday for a recap of all the training sessions. This recap was the trainer’s idea to ensure that the women master the stages of making the different products. The goal is that the women themselves can make the products independently to ensure the sustainability of Kabeela's products. The women responded brilliantly to the various questions asked by the trainer. This exercise was highly appreciated by both women and volunteers.


L’une des principales activités de la semaine a été l’assemblée générale du Mercredi 07 /06/2017. L’ordre du jour a porté sur la présentation et l’adoption du système de marketing, de la police de paiement élaborés par les volontaires et en fin les divers. Après la présentation de ces deux points de l’ordre du jour par la présidente, c’est à l’unanimité que les femmes les ont adoptés. Elles ont aussi fait des apports très pertinents et très constructifs. En effet, les volontaires ont proposé de considérer quiconque qui viendrait en retard à une activité de l’association comme absent. Et elles ont même décidé comme sanction pour quiconque manquerait une session de formation le paiement d’une amende de 100f, car selon elles cela permettra de renflouer la caisse de l’association. Les femmes ont aussi manifesté leur joie et remercié les volontaires en entonnant un chant dans lequel les noms de tous les volontaires ont été cités. L’assemblée générale a été couronnés par des anecdotes racontées par le volontaire Benjamin ZOUNGRANA invitant les femmes à plus d’engagement pour la bonne marche de leur association. Et c’est sur ces notes de satisfaction générale que l’assemblée générale a été levée par la présidente. Satisfaits de voir la fabrication de nouveaux produits arrivée à terme, elles sont restées après l’AG pour l’empaquetage avec l’appui des volontaires.
The president leading the general assembly

One of the main activities of the week was the general assembly. Held on Wednesday 7th June, the agenda focused on the payment policy, which was developed by the volunteers, and the women’s involvement with marketing activities. Both topics were unanimously welcomed by the women. They also made very relevant and constructive contributions. The volunteers proposed to consider anyone who arrives late to an activity as absent. The women however decided anyone who is late for an income generating activity, will pay a fine of 100cf. A song was then sung by the women who expressed their joy and thanked the volunteers by quoting their names. Volunteer Benjamin ZOUNGRANA used the end of the assembly to tell anecdotes about development, this was to invite the women to be more involved with the smooth running of their association. With the support from volunteers, the women were then pleased to package their new products.

C’est également ce vendredi que certaines activités hebdomadaires ont été présentées par les volontaires. Le groupe réflexion a été présenté par Maturin MOMO et portait sur le thème : « WHAT NEXT ». Ce thème vise à guider les volontaires dans la préparation de leurs activités d’après placement dénommées « Action at Home », et formule des suggestions pratiques pour réussir ces activités. Les échanges culturels cette semaine ont porté sur la vie politique du BURKINA FASO et du Royaume Uni et ont été présentés par Sergine KABORE et Sidney BROOKS. 

On Fridays the volunteers make time for two activities led by them. This week, the group reflection was presented by Maturin MOMO which focused on the theme: "WHAT NEXT". The theme aims to guide volunteers in their preparation of post-placement activities, and their "Action at Home". Our cultural exchange this week focused on the political life of BURKINA FASO and the UK, presented by Sergine KABORE and Sidney Brook.


The women being given an awareness raising session
on environmental issues.
Nous avons clos les activités de la semaine par une journée de sensibilisation sur la protection de l’environnement au profit des femmes de l’association. Cette sensibilisation a porté sur l’utilisation et le recyclage des sachets plastiques et a été animée par un agent du Ministère de l’Environnement. Comme introduction à la sensibilisation, une vidéo sur les effets néfastes des sachets plastiques sur l’environnement a été projetée pour les femmes. Il s’en est suivi un temps de questions-débat au cour duquel les femmes ont exprimé leurs inquiétudes et leurs incompréhensions du phénomène, inquiétudes savamment levées par l’animateur. Nous étions très satisfaits de la motivation et de la participation des femmes à cette sensibilisation. Et le dernier conseil de l’animateur aux femmes pour réduire la pollution plastique a été de penser à des solutions alternatives pour leurs emplettes au marché et pour tout autre achat, autres que les sachets plastiques.

We closed the activities of the week with an awareness raising session on the protection of the environment, given to the Kabeela women.  The session was given by a representative from the Ministry of Environment, which focused on plastic waste and recyling. A video was shown to introduce the women to the harmful effects of plastic waste on the environment. This led to a question-and-answer period in which women expressed their concerns and misunderstandings concerning plastic waste. Throughout the session the women were motivated and we were very satisfied with their participation.  The last advice to the women was to reduce plastic pollution by thinking of alternative solutions to plastic shopping bags.  

Après la sensibilisation, nous sommes allés au terrain de football avec les femmes pour fixer le filet que nous avons confectionné à partir des sachets d’eau. Malheureusement, la hauteur de notre filet était insuffisante par rapport au poteau, ce qui nous a amené à programmer une session de tissage la semaine à venir pour terminer le travail qui sera, nous en sommes sûrs, apprécié par les amoureux du ballon rond de Guiloungou.       

The volunteers helped by the women and some kids
to try the net on the goal.
After the session, we went to the football field with the women to put up the net that we made from water sachets. Unfortunately, the height of our net was insufficient in relation to the post, so we have planned a weaving session the following week to finish the work. We are confident that the net will be appreciated by everyone in the Guiloungou community.









By Momo and Sidney

The One With The Fasting

Awareness raising session at NABNBINGMA
On Monday May the 22th, we had an awareness raising session on two health issues: urinary infection and hygiene. In the beginning, we had planned to speak about FGM but once in the village, we were told that more than two sessions about this topic have been recently carried out (it was nice to know that other local groups are carrying out awareness raising sessions!). So we agreed with the health worker to change the topic to urinary infection and the importance of hygiene, which is relevant to the daily life of people in the village. They were very interested in what the health worker was saying and they asked a lot of questions to understand more.
On the way back to Kabeela, we were very delighted by the landscape which was very wonderful now that the rainy season started everything was nice and green.

Le 22 mai nous avons tenu une session de sensibilisation sur deux sujets sur la santé : l’infection urinaire et l’importance de l’hygiène. Au début, nous avions prévu d’aborder les mutilations génitales féminines mais une fois dans le village, nous avons été mis au courant que deux sessions de sensibilisation ont été récemment conduites là-dessus. Donc nous avons négocié avec l’infirmier pour improviser sur l’infection urinaire et l’importance de l’hygiène, sujet qui est utile pour le quotidien des populations dans le village.  Elles étaient très intéressées sur ce que l’infirmier développait et elles ont posé beaucoup de questions pour une meilleure compréhension.
Sur le chemin de retour à Kabeela, nous étions charmés par le paysage qui était très jolie et certains d’entre nous se sont attardés pour admirer ce paysage magnifique.


On Sunday the 28th we agreed to carry out an awareness raising session about malaria and dengue fever in Guiloungou, due to the rainy season it’s the only day we can have many people for an activity. We even organized it in the market to reach a wider audience. The health worker helped by Tantie Denise spoke for an hour about the causes, consequences, how to avoid, treat malaria and dengue fever. The 45 people who attended the awareness raising session appreciated it as they may face these diseases because of the rainy season.

Awareness raising session at Guiloungou market
Le dimanche 28 mai, nous nous sommes convenus pour tenir une session de sensibilisation sur le paludisme et le “palu dengue“ à Guiloungou, car à cause de la saison des pluies, c’est quasiment le seul jour de la semaine où il est possible de rassembler le plus grand nombre de personnes pour une activité. Nous avons tenu la sensibilisation au marché pour être sûr d’avoir la plus grande audience possible. L’infirmière aidée par Tantine Dénise ont parlé une heure durant sur ces formes du paludisme, leurs causes, leurs conséquences, comment les éviter et comment les soigner. Les 45 personnes qui étaient présentes ont aimé la sensibilisation étant donné qu’elles pourraient faire face à cette maladie due à la saison des pluies qui débute.

Jaber, the one fasting.
Also this week marked the start of Ramadan, one of our volunteers is fasting the whole month and the team leaders are attempting to fast with him! It was interesting to hear the reasons why people fast in his cultural exchange. Also, there is a high population of Muslims in Burkina Faso so it is fascinating to see how Ramadan takes place here. The official start of Ramadan was on the 27th of May however due to a moment of laziness (he could have just checked online!) and poor assumptions, the volunteer started fasting a day early. He was quite frustrated to know he could have eaten soja for one more day while the sun was still in the sky. On the other hand he did get to break his fast with a pizza made right here in Ziniare, so all in all it was a good week!

Aussi cette semaine a marqué le début du Ramadan, un de nos bénévoles jeûne tout le mois et les chefs d'équipe tentent de le faire rapidement! Il était intéressant d'entendre les raisons pour lesquelles les gens vivaient rapidement dans son échange culturel. En outre, il existe une forte population de musulmans au Burkina Faso, il est donc intéressant de voir comment le Ramadan a lieu ici. Le début officiel du Ramadan était le 27 mai mais en raison d'un moment de paresse (il aurait pu vérifier en ligne!) Et de mauvaises hypothèses, le volontaire a commencé à jeûner un jour plus tôt. Il était très frustré de savoir qu'il aurait pu manger soja pendant encore une journée alors que le soleil était encore dans le ciel. D'autre part, il a réussi à casser son jeûne avec une pizza faite ici à Ziniare, donc tout cela a été une bonne semaine.


By Jaber

The One With The Drama

Waiting for the people to show up.
A 16 km bike ride for an awareness raising session to kick start our week is one we won’t forget! This session in «  NA BINGMA » was about malnutrition. It was attended by women in the community. It was a real success. The women engaged with the session and asked lots of questions and at the end we distributed  nutritious porridge made up of  soumbala, moringa, fish and millet to those who came with their babies. We ended the day with the women of Kabeela receiving  training in liquid soap and kabakourou (traditional soap). This is one session amongst many we have planned, to improve the products sold by the association in order to generate more income.
Volunteers giving an awareness raising session
about malnutrition
16 km à vélo pour une session de sensibilisation en début de  semaine est l’une des choses que nous n’oublierons pas !!!!!! Cette session de sensibilisation à « NA BINGMA » portait sur la malnutrition. L’assemblée était principalement composé de femmes. Cette activité a été un  réel succès, les femmes ont suivi avec beaucoup d’intérêt la présentation et ont posé beaucoup de questions. A la fin nous avons distribué de la bouillie améliorée faite à base de  soumbala, moringa, poisson et de petit mil à celles qui sont venues avec leurs enfants. Nous avons terminé la journée avec une session de formation en savon liquide et kabakourou qui à été donnée aux femmes de kabeela. Il s’agit d’une des formations parmi tant d’autres que nous avons prévu en vue d’un élargissement de la gamme de produit vendu par l’association et une éventuelle croissance du revenu des femmes.

We had our usual  english and french lesson for volunteers on Tuesday. We also had a presentation on proposed designs for the  mural  outside Kabeela. One we hope will make the association more visible and  easier to find by members of the public. We had another session where the women made the products they were taught the previous day.
Comme d’habitude, le mardi matin nous avons eu la session d’apprentissage de langue ( français et anglais) entre les volontaires. Ensuite, nous avons eu une session de présentations de nos propositions pour peindre une partie du mur de kabeela afin de rendre l’association plus visible et plus facile à localiser par le public. Dans la soirée nous avons eu une autre session de formation où les femmes ont repris la production du savon liquide et du kabakourou qui leur a été enseigné le jour précédent sous la surpervision de la formatrice. 
Volunteers leading an awareness raising session
at the Kabeela's School.
In an attempt to improve the environmental  awareness of the community, we had an awareness raising session in the Kabeela School on Wednesday. It was delievered by two ICS volunteers, the children found the session very informative and engaging. The session ended with a water sachet picking competition. We plan to use the sachets for football nets on Saturday. We believe with their new found knowledge, they are on their way to being agents of change in the community. Later that day the women were  taught by their trainer Veronique how to make mint soap. Earlier that morning they made more ZoomKoom and Millet porridge to replenish  the stock.
Dans le but d’éveiller la conscience de la population sur les bienfaits de la protection de l’environnement, nous avons eu une session de sensibilisation à l’école de kabeela le mercredi. Cette session a été délivré par deux volontaires. Les élèves ont trouvés la session très éducatif. A la fin de la sensibilisation nous avons organisé une petite compétition de ramassage de papier plastique. Nous comptons les utiliser pour la fabrication du filet de football le samedi. Nous espérons qu’ils utiliserons ses nouvelles connaissances à bon escient en vue de changer leur communauté. Dans la soirée les femmes ont reçus une formation sur la fabrication du savon à la menthe et à la citronnelle. Plutôt, dans matiné elles ont fait du Zoom Koom et de la bouillie pour renouveler leur stock.
On Thursday the women made citronella soap with the skills they had accquired the previous day.  They also had a drama session on Human rights, we were joined by some members of AML as they wanted to see how we carried  out the session so that they can  establish one in their  community. After that we went to « Guandaogo Tinga » for awareness raising on Tuberculosis, even though the turn out wasn’t that great, we are glad we went because it was their first time hearing about Tuberculosis. We hope this new information will impact their lives. Friday was a normal day in the office. On Saturday we started making  the football net from the sachets we had collected weeks ago including the ones the school children picked up. It was a great turn out with children from the community coming along to help. We had people washing and flattening the sachets,  another group cutting  and  others weaving.  Unfortunately we were unable to finish the net we hope to do so soon. We will keep you updated.

Before the theatre session, we played "Splatch"
with the women and the AML team members
Le jeudi les femmes  ont repris le savon à la menthe et à la citronnelle toujours sous la supervision de la formatrice. Elles ont aussi eu une session de théâtre sur les droits humains. Quelques membres de AML étaient présent car ils voulaient s’imprégner de la façon dont nous avons réalisé la session pour pouvoir mettre en place un club de théâtre dans leur communauté. Ensuite, nous sommes allés à « Guandaogo Tinga » pour une session de sensibilisation sur la tuberculose. Bien qu’il y ait eu peu de gens, nous étions contents parce que cette session de sensibilisation sur la tuberculose était une première pour eux. Nous espérons que cette nouvelle information impactera positivement leur quotidien. Le vendredi nous avons eu un jour normal rien de particulier. Le samedi nous avons commencé la fabrication du filet de football avec les sachets d’eau que nous avons collecté les semaines passées. C’était génial les enfants de la localité était présente ! Nous avons certains qui lavaient les sachets, d’autres coupaient et le reste tissait. Malheureusement nous n’avions pas pu terminer. Nous espérons le finir bientôt.



By Sergine and Dela.

Wednesday, June 14, 2017

The One They Will Remember...Ils se souviendront



Four British nassara came to Burkina Faso on 7th of April hoping to change the world. We got off the plane in a trembling heat, with many expectations and ongoing stereotypes rolling in our Western minds. First night drive through Ouagadougou to reach university campus is still bright in my mind. So much rubbish around, remaining debris from the events in 2015, angry men sitting next to the different buildings, lost dogs running around the streets- all this impression of a volatile environment welcomed us here in Burkina. Why? What? How? With who? And what for? – we found all the answers, since we are already halfway there our placement.

Quatre nassara britanniques sont venus au Burkina Faso le 7 avril en espérant changer le monde. Nous sommes descendus de l'avion dans une chaleur tremblante, avec de nombreuses attentes et des stéréotypes en constante évolution dans nos esprits occidentaux. La première nuit, ou nous avons roulé à travers la ville de Ouagadougou pour rejoindre le campus universitaire, est encore très ancrée dans mon esprit. Tant de déchets, des débris restants des événements de 2015, des hommes en colère assis à côté des différents bâtiments, des chiens perdus dans les rues - toute cette impression d'environnement volatil nous a accueillis ici au Burkina. Pourquoi ? Quelle ? Comment ? Avec qui ? Et pour quoi ? - Nous avons trouvé toutes les réponses, car nous sommes déjà à mi-chemin de notre placement.

We came to Guilongou, Ziniare to meet our host families and see our workplace- Kabeela. Village life caught us by surprise at all levels. Everything was so unusual and different from our daily routine in the UK, but not for long.

Nous sommes venus à Guilongou, Ziniaré pour rencontrer nos familles d'accueil et voir notre lieu de travail - Kabeela. La vie du village nous a surpris à tous les niveaux. Tout était tellement inhabituel et différent de notre routine quotidienne au Royaume-Uni, mais pas pour longtemps.


Host home in Guiloungou
maison d'accueil a Guiloungou

I thought our host homes are very basic and not as accommodating and comfortable as the one in the UK. Bed, table, fan and sofa- that is all we have. Shower and toilet outside, which attracts cockroaches during the night seemed not ideal. Constant power and water cuts was a challenge to stay off our phones and laptops, as well as to adapt our hygiene routine sometimes. Washing clothes by hands at least once a week, as we are sweating so much, seemed physically hard and time consuming. Pigs, donkeys, sheep and lambs became our company wherever we go. As well as lizards, ants, spiders and various insects that you are forced to share your room with, are the ambassadors of a Burkinabe life in the village. Alongside that, weirdly looking food and drinks like to, babenda, soja, samsa, cassava, ragout, zoom koom, teodo, bissap and many more. Finally, people greeting you all the time, shaking only your right hand and kids shouting nassara (white person) and waving at you.

 All these things made me feel overwhelmed and humble facing these difficulties, which is a part of people’s lives here.

Je pense que nos maisons d'accueil sont très basiques et pas aussi accommodantes et confortables que celles du Royaume-Uni. Lit, table, ventilateur et canapé, c'est tout ce que nous avons. La douche et les toilettes à l'extérieur, qui attirent les cafards pendant la nuit, ne semblaient pas idéales. Les délestages constants et les coupes d'eau ont été un défi de rester à l'écart de nos téléphones et ordinateurs portables, ainsi que d'adapter notre routine d'hygiène parfois. Laver les vêtements par les mains au moins une fois par semaine, car nous transpiriont tellement, semblaient physiquement difficiles et exigeaient beaucoup de temps. Les porcs, les ânes, les moutons et les agneaux sont devenus nos compagnons partout où nous allons. Aussi bien que des lézards, des fourmis, des araignées et divers insectes avec lesquels vous êtes obligé de partager votre chambre, sont les ambassadeurs de la vie burkinabé au village. Parallèlement à cela, nous avons découvert des aliments et des boissons assez etranges tels que babenda, soja, samsa, manioc, ragout, zoom koom, teodo, bissap et bien d'autres encore.

Enfin, les gens vous saluent tout le temps, attrapant seulement votre main droite et les enfants criant Nassara (les blancs) et vous agitant. Toutes ces choses m'ont fait me sentir débordé et humble face à toutes ces difficultés, qui font partie de la vie des gens ici.



Bottle of ZoomKoom on the left and Bissap on the right  
Zoomkoom a gauche et Bissap a droite
Soja on the left and samsa on the right with a vegetable salad
soja ( a gauche) et du samsa (a droite) avec de la crudite

And here we are, a month and a half later with no expectations, as we take life as it comes by its challenges and successes. With crushed stereotypes, we now stand by people that we live with as their friends, counterparts and colleagues.

We proudly cycle to the market in Ziniare to get more pagnes and get some clothes done by the local tailor. We sit in the local bar and have an amazingly cold Fanta/Coca-Cola/Sprite, which became a luxury here, as it is served with ice (!!). We became addicted to soja, samsa, arachides sucre, strawberry Baraji and freshly made ‘doughnuts’ from the local village women. We know the best places for bissap, zoom koom and teodo. No matter how hot it is, always worth to cycle to get one of those from a freezer! We call Sunday a ‘Washing Day’, and we wash our clothes the best way we can, to avoid friendly laughter from our host families. We embraced this heat and learned, that water, sun lotion and shadow are all necessities here in Burkina. We no longer feel insecure when there is a power cut, because we learned to charge our phones and laptops when we have electricity. And it works very well! We became friends with all the animals around us, however camel spiders and snakes would unlikely ever get to this category. Finally, we started greeting people first, shake their hands and click our fingers as only a true Burkinabe does.

Et nous y sommes, un mois et demi plus tard, sans attentes, car nous prenons la vie en fonction de ses défis et de ses succès. Avec des stéréotypes écrasés, nous les tenons maintenant comme amis, homologues et collègues.

Nous sommes ravis de faire du vélo sur le marché de Ziniaré pour obtenir plus de pagnes pour coudre des vêtements chez le tailleur local. Nous nous asseyons au bar local et buvons des boissons incroyablement fraîches tels que Fanta / Coca-Cola / Sprite, ce qui est devenu un luxe ici, car il est servi avec de la glace (!!). Nous sommes devenus accro à soja, samsa, arachides sucre, Baraji à la fraise et des « beignets » fraîchement fabriqués par les femmes du village. Nous connaissons les meilleurs endroits pour acheter du bissap, du zoom koom et du teodo. Peu importe combien il fait chaud, cela vaut la peine de faire du vélo pour obtenir l'un de ceux provenant d'un congélateur ! Nous appelons dimanche un « jour de lavage », et nous lavons nos vêtements de la meilleure façon possible pour éviter les rires amicaux de nos familles d'accueil. Nous avons accepté cette chaleur et appris, que l'eau, la lotion solaire et l'ombre sont toutes des nécessités ici au Burkina. Nous ne nous sentons plus en insécurité lors d'une coupure de courant, car nous avons appris à charger nos téléphones et nos ordinateurs portables lorsque nous avons de l'électricité. Et ça marche très bien ! Nous sommes devenus amis avec tous les animaux qui nous entourent, mais les araignées et les serpents seraient peu susceptibles de faire partie de cette catégorie : D Enfin, nous avons commencé à saluer les gens en premier, serrer les mains et claquer nos doigts comme seul un vrai Burkinabé sait le faire

Different pagnes in the local market
Differents pagnes dons le marche local
 Favourite drink for a hot day- strawberry water Baraji/
 Jus favori  eau aromatisee a la fraise Baradji
UK volunteers with tailored clothes/ des volontaires
britanniques avec des vetements cousu

Enjoying cold Fanta in the local bar:)
/ profitant de Fanta frais dans le bar local

A humankind ability to adapt can open your eyes to the beauty of different culture, one in a life time experience and lead to many valuable relationships and unforgettable memories. Burkina Faso will definitely leave a mark in our minds and souls as we go back home.

La capacité humaine à s’adapter peut ouvrir vos yeux à la beauté d'une culture différente, une expérience unique dans la vie et conduire à de nombreuses relations précieuses et des souvenirs inoubliables. Le Burkina Faso laissera définitivement une marque dans nos esprits et nos âmes quand nous rentrerons chez nous.


I guess we will be looking for samsa and zoom koom in our local Sainsbury’s when we are back J

Je pense que nous allons rechercher du samsa et du zoom koom dans notre Sainsbury local quand nous serons de retourJ



Written by Monika and Djamila


          

Tuesday, June 13, 2017

The One With The Expressions…. L’épisode des expressions anglaises.

Monday started us off with a small feeling of accomplishment, when the lovely marketing women came in to package Kabeela’s brand spanking new couscous! It was great to see one of the new products our cohort has coordinated nearly finished, when on Thursday, they stuck on the logos. We’re now eagerly waiting for Tante Denise to find us a place in Guiloungou market so the women can get selling.


Le lundi, nous avons commencé avec un sentiment de travail accompli car l’équipe marketing de Kabeela est venue empaqueter le couscous de marque Kabeela ! C’était formidable de voir l’un des nouveaux produits initiés par notre cohorte arriver à terme lorsque le jeudi elles ont collé les étiquettes sur le couscous empaqueté. Maintenant nous attendons impatiemment que Tantine Denise nous trouve une place au marché de Guiloungu pour que les femmes puissent écouler le produit

                                      Women packaging Kabeela's brand new product, Couscous

One of the underlying goals of ours is to fundraise enough money for the well and the mills.  If we could get the Kabeela mills working and the women trained, Kabeela couscous would be a sustainable income generating activity that we can proudly look back on.  Although the beginning of the week saw our fundraising total stagnate, after a team discussion where ‘everybody pitched in’, (we’ve been teaching the Burkinabe’s British expressions and much to our delight, they’ve been dropping them in conversation at every opportunity), we came up with better ways to reach our total. Since then, we reached 58% which we are delighted about.  There’s also the possibility in the coming weeks for us to all to take part in ‘stupid’ fundraising activities, maybe we’ll even persuade Jaber to shave his head…

L'un de nos principaux objectifs est de lever suffisamment de fonds pour le puits et le moulin. Si nous parvenons à faire fonctionner le moulin et à former les femmes, la production de couscous pourrait être une activité génératrice de revenue durable. Bien que l’évolution de notre levée de fonds a connu un ralentissement au début de la semaine, nous sommes parvenus à de meilleurs moyens d’atteindre l’objectif visé de £750, grâce à la contribution, en idée à tout le moins, de tout un chacun. Depuis lors, nous avons atteint 58% de la somme désirée, dont nous sommes fières. Il y a aussi la possibilité dans les prochaines semaines que nous organisions des activités “ridicules“ pour lever plus de fonds, comme convaincre Jaber de se raser…

With the couscous production coming to a close, we’ve embarked on another two new products, mint and citronella soap.  This involved three training sessions this week.  Firstly the women picked the herbs and left them to dry.  It was a good turnout, with even Madam President getting involved.  Much to our satisfaction, Madam President was also able to conduct our survey on the environment.  It was great to gage what the women’s understanding was on issues surrounding the environment before we had set in stone our awareness raising sessions on this exact topic.  Their knowledge on desertification and droughts is sound, however on plastic waste it is not.  So when the volunteers had a meeting later on in the week with a representative from the Minister of Environment, we suggested he did a talk on recycling, and so on the 10th June he will present a film on the importance of this topic.

Vu que la production de couscous arrive à son terme, nous nous sommes engagés dans la fabrication de deux nouveaux produits : le savon à la menthe et le savon à la citronnelle ; ce qui a impliqué trois sessions de formations cette semaine. Tout d’abord les femmes ont trié les feuilles et les ont séchées. 
La participation était au rendez-vous car la présidente était de la partie, et même qu’elle a aidé pour l’enquête sur le niveau de connaissance des femmes sur les questions environnementales. C’était constructif de sonder la compréhension des femmes sur les problèmes liés à l’environnement avant de programmer nos sessions de sensibilisation sur ce sujet bien précis. Nous avons constaté qu’elles en savent long sur la désertification et la sécheresse mais pas grand-chose sur les déchets plastiques. Ainsi, lorsque les volontaires ont rencontré plus tard dans la semaine un agent du ministère de l’environnement, ils lui ont suggéré d’aborder le thème du recyclage. Le 10 juin alors il projettera un film sur ce thème.

The next step for the soap included the women crushing the herbs with a pestle and mortar, and mixing soda with water in preparation for the final stage.  We unfortunately came to realise our soda was bad quality, but thankfully Silvie came to the rescue and quickly travelled to Zinare to buy us more.  By this point, much to ours and the trainer’s dismay, the women had left.  What we’ve come to realise is that Sochel was ‘spot on’ (we’ll include this expression in our lesson next week), when she
said ‘’flexibility and adaptability’ will be our mantra for this placement’

L’étape qui a suivi a consisté pour les femmes à écraser les feuilles avec un mortier, puis à préparer la soude caustique pour l’étape finale.  C’est à ce moment que nous nous sommes rendus compte que la soude que nous avions à notre disposition était de mauvaise qualité. Mais fort heureusement Sylvie, la secrétaire de Kabeela, est venue à notre rescousse en allant nous en procurer à Ziniare. Les femmes ont profité de ce laps de temps pour rentrer chez elles alors même que la formation n’était pas encore finie. Ce que nous avons réalisé au cours de cette formation est que Sochel, avait tout à fait raison quand elle disait que “la flexibilité et l’adaptabilité“ seraient notre mantra pour ce placement.

We were pleased however that on Thursday more of the women attended the final stage of the training.  Here the women mixed the ingredients along with the mint and citronella and now Kabeela’s new soap has been left to set.  An added bonus was that we had enough ingredients to restock liquid soap, which from the last cohort we’ve learnt was popular amongst the women.


                                           Women cutting soap in last step of soap making

Nous étions quand même contents qu’il y ait plus de femmes lors de la phase finale de la formation.  A cette étape, les femmes ont mélangé les ingrédients avec la menthe et la citronnelle puis le nouveau savon de Kabeela a été exposé à l’ombre pour séchage. Le restant des ingrédients a servi à la fabrication du savon liquide qui, selon les dires de l’ancienne cohorte, est très prisé par les femmes.

This week also saw the start of our cohort’s awareness raising sessions.  On Wednesday in partnership with Action Sociale, Kabeela coordinated a domestic violence session at Amity school. With ‘flexibility and adaptability’ running through our heads and the session starting slightly late, we piled into the classroom with the students.   It was positive to see the students engaging with the session despite it being late in the day and because of this we are in good spirits about the next session on menstrual health, which will be held on Friday morning. 

Cette semaine a également vu le début de nos séances de sensibilisation. Le mercredi, en partenariat avec l’Action Sociale, Kabeela a organisé une séance de sensibilisation sur les violences domestiques au lycée Amitié. Nous avons dû nous manager, en accord avec nos principes de flexibilité et d’adaptabilité, pour débuter la session avec un léger retard. C’était assez encourageant de voir que les élèves étaient engagés malgré le fait que la sensibilisation se tienne tard dans la soirée après de longues heures de cours. Nous sommes donc confiants quant à la prochaine session de sensibilisation sur la santé menstruelle qui aura lieu le vendredi matin.

 

                                            Awareness raising session at Amity school



It is also on this week that we see our English club with Bassy school come to a close.  After coming into Kabeela for some dress rehearsals, the students will present a small play on the benefits of speaking English which we are all eager to see today (Thursday) after work.  On that note, we need to go get our bikes to leave.  Next week, it’s half way through the placement and we’re evermore eager to ‘get our heads down’.

C’est aussi cette semaine que nous clôturons, avec les élèves du lycée Bassy, leur Club d’Anglais. Nous allons leur donner un coup de main pour préparer un sketch sur l’importance de pratiquer l’Anglais, sketch que nous sommes impatients de voir cet après-midi après le travail. La semaine prochaine, nous serons en mi- placement et nous sommes très impatients de nous relaxer.




Written by Momo and Sidney

The One With The fete


We started this month off with a blast! A mini fete with food and drinks at the office with the women and volunteers of Kabeela. It was a great way to interact and socialise with the women, also a short break from work to celebrate Labour Day here in Burkina Faso. It wasn’t all fun and games though we made sure to take advantage of the women’s presence and so we carried out surveys, and were really pleased to find out 11 of the women said that they can carry out awareness raising sessions on a range of issues. However, we were also very humbled to find out the women earn between 1000 to 2000 cfa a month. For all the work they do that is not good enough! That just means we have more work to do in order to ensure that they earn more for the work they do.

Nous avons eu un début de mois explosif! Une petite fête au sein de l’association Kabeela avec les femmes et les volontaires. C’était non seulement une belle occasion pour échanger et sympathiser  avec les femmes mais aussi une petite pause pour célébrer la Fête du Travail au Burkina Faso. Cependant nous n’avons pas fait que nous amuser car nous avons profité de la présence des femmes pour mener des sondages, et nous étions vraiment contents que 11 femmes soient disposées à animer des sessions de sensibilisation sur une gamme de problèmes. Toutefois, nous étions très choqués de découvrir que les femmes gagnent entre 1000 et 2000 par mois en dépit de tout le travail qu’elles abattent. Cela signifie alors que nous devons fournir plus d’effort pour qu’elles aient plus de revenus en fonction de leurs efforts. 

                                   Volunteers and Kabeela women at the Labour Day Fete

The staff at Kabeela are eager to improve their command of English, so we had a lesson for the President of the Association as well as the Coordinator working on forming sentences and showing them how English grammar is really similar to French grammar.

Le staff de Kabeela étant désireux d’améliorer son niveau d’anglais, nous avons donné une leçon aussi bien à la présidente qu’au coordonnateur sur la formation des phrases et sur les similarités entre la grammaire française et anglaise.  

There was a lot of walking involved on Wednesday, first we had to visit the Action Sociale office to arrange for a representative to lead an awareness raising session on domestic violence. We believe it is very important to engage the minds of young people as they will be the leaders of the future. After that we went to Amity School to introduce ourselves and establish an English club. With the help of the English department, we elected 5 English club executives (President, Vice President, Secretary, Information Officer and Activity Officer) to ensure that the club runs effectively. However schools will be going on holidays in two weeks so we have decided to hold the English club on Saturdays during the holidays.


Nous avons beaucoup marché le mercredi. Tout d’abord, nous avons effectué une sortie à l’Action Sociale pour négocier qu’un représentant conduise une session de sensibilisation sur les violences domestiques. Nous croyons qu’il est très important d’engager la conscience des jeunes étant donné qu’ils seront les leaders de demain. Après cela nous sommes allez au Lycée Amitié pour nous présenter et mettre en place un Club d’Anglais. Avec l’aide du département d’Anglais, nous avons choisi cinq responsables pour le Club (un président, un vice, un secrétaire, un commis à l’information et un chargé des activités) pour nous assurer qu’il fonctionne effectivement.  Cependant les élèves seront en vacances dans deux semaines donc nous avons décidé de tenir le Club d’Anglais les samedis pendant cette période des vacances.



Volunteers establishing English Club at Amity


On Thursday, part of the team went to town to source packaging for our new product couscous, exciting! We carried on with the processing of Shea butter.  Later on we went to Bassy to carry on with the English club we started a week ago. Friday as usual was very busy for the team, reflecting on our progress this week as well as ensuring we are on track for the coming weeks. It is all coming together, now everybody is working hard and used to life here at Kabeela. It is hard to believe that we have only been here a few weeks since many of us already feel at home here in Guiloungou.

Le jeudi, une partie de l’équipe est allée en ville pour recueillir des informations pour l’emballage de notre nouveau produit, le couscous, excitant ! Nous avons aussi poursuivi avec le processus du beurre de karité. Plus tard, nous sommes allés à Bassy pour poursuivre avec le club d’anglais que nous avons débuté il y a une semaine. Le vendredi, comme d’habitude, était très chargé pour l’équipe, reflétant notre avancée et nous assurant aussi que nous sommes sur le bon chemin pour les semaines à venir. Tout commence à être en ordre et maintenant tout le monde travaille dure et est habitué à Kabeela. C’est dure de croire qu’il y a à peine quelques semaines que nous sommes là tellement beaucoup d’entre nous se sentent déjà chez eux ici à Guiloungou.


Written by Dela and Sergine