HOME       VOLUNTEER OVERSEAS       BLOGS

Wednesday, August 9, 2017

21LWC21: Production, Production, Production!



Another busy week has come and gone at Kabeela. Mollie and Olivia celebrated birthdays with their host families, with presents and beer galore. Safi and Belem are fasting, and Djelia and Safi are also preparing for important national exams. Lionel and Sharlene, on the other hand, engaged in a vigorous skipping competition with their host brothers and sisters, of which the winner has yet to be decided.
Une autre semaine est arrivée puis partie à Kabeela. Mollie et Olivia ont fêté des anniversaires dans leurs familles d’accueil avec des cadeaux et de la bière. Safi et Belem jeûnent, et Djelia et Safi sont en train de se préparer à d’importants examens nationaux. D’un autre coté, Lionel et Sharlène, ont participés a un concours énergétique du saut à la corde avec leurs frères et sœurs d’accueil – un gagnant n’a pas encore été trouvé… 

Lionel shows his skills / Lionel montre ses competences.




 You may recall that last week was a big week for the Kabeela Sunday Market – we very quickly ran out of stock, particularly moringa soap, hair cream and moringa spice. There’s only one way to respond to a drop in stock, and that is to produce more! The Kabeela women have therefore been incredibly busy making large batches of moringa soap and shea butter, and the volunteers have been here to learn how to make them alongside the women!
Vous vous rappellerez sans doute que la semaine dernière fut une bonne semaine pour le marché de Kabeela – nous avions rapidement vendus tous les produits, particulièrement les savons de moringa, la crème pour les cheveux et les piments de moringa. Il n’y a qu’une chose a faire quand un chose comme ceci arrive, et c’est de produire plus! Les femmes de Kabeela étaient donc très occupées cette semaine à produire de larges quantités de savon de moringa et de beurre de karité. Les volontaires étaient aussi là afin d’apprendre aux côtés des femmes.


Moringa is a common leaf in Burkina Faso, used in a multitude of ways, including consumption and in beauty products. At Kabeela, we not only sell moringa soaps, but also moringa spice and powder in its original form. Véronique was the Kabeela ladies’ guru for the day, talking them through the simultaneously complex and simple process of making moringa soap. The ladies were all more than happy to get involved in the training, whether that was through the hard job of mixing the stiff soap concoction or by producing their own tray of soap the following day. Topped with a few sprinkles of mille fleur scent, the end result was a batch of 110 satisfyingly green moringa soaps, packaged in gold, marble and silver to sell a little bit of luxury. 
La plante de Moringa est courante au Burkina Faso ; on peut l’utiliser pour la consommation de même que dans des produits de beauté. À Kabeela, nous vendons non seulement les savons de moringa, mais aussi des piments de moringa et de la poudre de moringa sous sa forme originale. Mme Véronique était la formatrice du jour et a aidé les femmes en leur expliquent le processus simple mais compliqué de production de savon. Les femmes étaient plus que motivées à participer à la formation, que ce soit en mélangeant les ingrédients ou en produisant leurs propres lots de savons le lendemain. En saupoudrant les savons de parfum de mille fleurs pour finir, nous avons produit 110 savons verts et satisfaisant à regarder, emballés de papier doré, argenté et marbré afin de vendre du luxe.

Mixing the moringa powder makes a satisfying colour / Melanger les ingredients fait une couleur satisfaisante


Sylvie adds the mille fleur / Sylvie ajoute le mille fleur


Packaged and ready to sell / Emballé et prêt à vendre!


Alongside our fresh moringa soaps, we are currently in the process of making a fresh batch of shea butter. Shea butter is a popular source of income for women in rural communities of Burkina Faso, as they are able to own the entire chain of production from the harvesting of the nuts to the creation and selling of the butter. At Kabeela, the nuts have been crushed, with volunteers lending a helping hand, and we are awaiting the next stage, which will be the melting of the butter. You’ll know it is ready when we all suddenly have very clear, moisturised skin… 
Ainsi que les savons de moringa frais, nous fabriquons en ce moment un lot du beurre de karité. Le beurre de karité est une forme de revenue populaire pour les femmes qui habitent dans les communautés rurales du Burkina Faso parce qu’elles sont responsables de la chaine entière de production, de la récolte des noix jusqu’à la fabrication du beurre. À Kabeela, les noix sont déjà cassées à l’aide des volontaires, et on attend la prochaine étape : faire fondre les noix cassées. Vous saurez que le beurre est prêt quand nous aurons tous un peau lisse et hydratée… 

The women crush the nuts / Les femmes cassent les noix

Africa becomes one of the women / Africa deviens une des femmes

Stage Two! / La deuxieme etape!

The community has come out in full force to support Kabeela this week, and the communal spirit is reverberating around Guilongou as we become more and more familiar with all the ‘Mamas’ of Kabeela. Attendance at our Saturday English lessons was at an all-time high. Attendance at our first awareness-raising session on malaria was also fantastic, with a discussion forum taking place at the end. The success of this event meant that we recreated it in the larger market in Ziniare. We also got the opportunity to see the Kabeela women break into spontaneous traditional dance as a means of expressing their gratitude. Needless to say, this routine will take some skill to master.
La communauté est sortie de pleine force cette semaine, pour soutenir Kabeela et l’esprit communal résonne dans Guilongou au fur et à mesure que nous devenons de plus en plus familiers avec les ‘Mamas’ de Kabeela. La présence d’enfants au cours d’anglais de samedi croit. La présence à notre première sensibilisation sur le paludisme était également fantastique avec une discussion sur la sensibilisation pour clôturer le tout. Le succès de cet évènement nous a encouragé à refaire une sensibilisation au marché de Ziniaré. Nous avons aussi eu l’occasion de voir une danse traditionnelle, grâce aux femmes de Kabeela en guise de remerciement. Cela va sans dire que pour nous, ça va prendre un peu du temps avant que nous ne maitrisions cette danse.

video


Despite the weeks passing increasingly quickly, we are still learning every step of the way, and this week was full of lessons, both practical and emotional. Here are the team’s takeaways from Week 3:
Malgré le fait que les semaines passent trop vites, nous apprenons quelque chose a chaque tournant et cette semaine était pleine de leçons pratique et émotionnelle. Voici les leçons de l’équipe Kabeela au course de cette troisième semaine :

Lesson 5: Be strong and firm but always be kind
Leçon 5 : Soyez forts et ferme mais toujours gentil.

Lesson 6: Stay relaxed but always endeavour to be innovative.
Leçon 6 : Restez détendus mais essayez de toujours innover.


Lesson 7: Communication is vital, especially when working around two language barriers.
Leçon 7: La communication est vitale, surtout quand on travaille avec des langues différentes.


Lesson 8: Small gestures can bring a lot of happiness.
Leçon 8: Les petits gestes peuvent apporter beaucoup de bonheur.


Lesson 9: We learnt how to make soap this week!
Leçon 9: Nous avons appris à fabriquer du savon cette semaine !

Words by Sharlene Gandhi
Photographs and Videos by Sharlene Gandhi, Olivia Larner, Mollie Tant and Lionel Nikiema 

Monday, July 31, 2017

21LWC21: Unabashed Enthusiasm / L'Enthousiasme Imperturbable

 The Kabeela Association of Gilongou has been absolutely buzzing with activity this week. Whilst our primary aim is to encourage women to gain economic independence, this aim is intrinsically interlinked with the women’s family lives, their skills, their willingness to learn and to be involved. We delved into all of the above and more this week at Kabeela, and, of course, learnt some lessons along the way. What was fantastic to witness this week was the unabashed enthusiasm of the women; Kabeela means a lot to them and they cannot wait to see it grow.
L’Association Kabeela de Gilongou était vraiment bourdonnante cette semaine. Tandis que notre objectif primaire est d’encourager les femmes à devenir économiquement indépendantes, cet objectif ne peut pas être atteint sans une connaissance de la vie familiale des femmes, leurs compétences et leurs enthousiasmes à apprendre et participer. On a vu tout ça et un peu plus cette semaine à Kabeela, et évidemment, on a appris beaucoup là-dessus. Ce qui était génial à voir, c’était l’enthousiasme imperturbable des femmes ; Kabeela tient une place importante dans leurs vies et elles ont hâte de le faire grandir.

We have undoubtedly also delved into life with our host families. Kira, Steve and Djelia have cooked the local delicacy, tô, whilst Safi has taken the cooking one step forward and made babenda. Sharlene made a massive batch of dolo, a local home-brewed beer, with the family, and René has been picking boulvaka leaves. The team leaders, Amelie and Africa, celebrated Mama Denise’s birthday with a spot of wine. Clearly, food and beverage consumption has been at an all-time high this week for Cohort 21.
Sans doute, nous nous sommes immergés dans la vie avec les familles d’accueil. Kira, Steve et Djelia ont cuisiné la spécialité locale, le tô, et Safi a fait du babenda. Sharlene a fait du dolo, la bière locale, avec la famille, et René a aidé à cueillir les feuilles de boulvaka. Les team leaders, Amelie et Africa, ont fêté l’anniversaire de Mama Denise avec un peu du vin. Évidemment, la consommation de nourriture et des boissons étaient géniales pour la Cohorte 21 cette semaine !


The women of Kabeela are stars in the culinary field. We began the week with a peer education session on Zoom Koom, a refreshing Burkinabe beverage that comes in a multitude of flavours. Millet, a well dispersed cereal in Burkina Faso, is the primary ingredient. Some of the ingredients in the Kabeela Zoom Koom include black pepper, vanilla, mint and ginger. I’d be lying if I said I didn’t try a bit of the new-born Zoom Koom before it was completely ready – but it was definitely worth it.
Les femmes de Kabeela sont douées dans l’art de cuisine. On a commencé la semaine avec un atelier dans lequel les femmes apprenaient les unes aux autres comment faire du Zoom Koom, une boisson Burkinabé rafraichissante dans laquelle on trouve beaucoup de parfums. Le mil, un type de céréale bien connu au Burkina Faso, est l’ingrédient primaire. Quelques ingrédients qu’on trouve dans le Zoom Koom de Kabeela sont le piment noir, la vanille, la menthe et le gingembre. Je mentirais si je dis que je n’ai pas goûter un peu avant que ça ne soit prêt – mais je ne regrette rien !



This week also saw the premiere of a variety of educational sessions: IT lessons for Kabeela staff, Beginner’s English for Kabeela members and Beginner’s English for the local children. Between broken English, French and Mooré, the participants were able to learn basic salutations and introductory conversation in English. Below is our UK language co-ordinator Olivia exchanging practice pleasantries with Mama Elise, a Kabeela member. This practice was incredibly fruitful; the following day, Olivia and Mama Elise had a spontaneous encounter in the Gilongou market, where Mama Elise suddenly exclaimed ‘Good morning!’
Cette semaine, on a aussi vu de nombreuses sessions éducatives : les leçons d’informatique pour le staff de Kabeela, l’anglais pour les membres de Kabeela, et l’anglais pour les enfants du village. Entre l’anglais de la rue, le français et le mooré , les étudiants pouvaient apprendre les salutations basiques et la conversation introductoire en anglais. Voici notre coordinatrice des langues britannique, Olivia, en train de pratiquer les civilités anglaises avec Mama Elise, un membre de Kabeela. Cette pratique est devenue utile ; le lendemain, on a rencontré Mama Elise spontanément au marché de Guilongou, où elle a exclamé ‘Good morning !’



The cherry on the cake this week was the Kabeela Sunday Market. A troop of ICS volunteers and Kabeela women descended upon the local market, armed with moringa soaps and hair creams and homemade porridge, amongst other things. Not only was our stall heaving with visitors, but the Kabeela women were running the show. Their enthusiasm for the products they had made was difficult to hide, which only bodes well for the upcoming week… because the market was such a success, we are now low on stock and it’s onwards and upwards with production!
La cerise sur le gâteau cette semaine était le marché Kabeela le dimanche. Un groupe des volontaires ICS et femmes de Kabeela sont allés au marché local, chargés avec les savons de moringa, les crèmes pour les cheveux et la bouillie, et d’autres choses. Notre place était inondée, et les femmes de Kabeela étaient aux commandes. Leurs enthousiasmes pour les produits qu’elles ont produits étaient difficile à cacher, et en fait, c’est bon pour la semaine prochaine… le marché a vu autant de succès que maintenant certains produits ne sont pas en stock et donc il faut produire, produire, produire !


We’ve had a busy week at Kabeela, learning and teaching, observing and planning. Alongside learning how to make Zoom Koom, and sales in French / Mooré, here are some of the most valuable lessons we learnt this week:
Nous avons eu une semaine animée à Kabeela, en apprenant et en enseignant, en observant et en planifiant. Ainsi que les apprentissages de Zoom Koom, et comment vendre en français / mooré, voici quelques leçons précieuses que nous avons appris cette semaine :



Words by Sharlene Gandhi and Lionel Nikiema

Photographs by Steve Jackson, Africa Hart, Olivia Larner and Sharlene Gandhi

Tuesday, July 25, 2017

21 Lessons with Cohort 21: Nous Sommes Qui?

21 Lessons with Cohort 21: Nous Sommes Qui?

Hello to everybody in the UK from sunny – and all too often, rainy – Burkina Faso! The 21st Kabeela cohort have landed safely and soundly in Guilongou, the village in the Ziniaré Province that houses the Kabeela Association.
Bonjour au Royaume-Uni du Burkina Faso, où le soleil brille et la pluie se fait trop frequente. La 21ième cohorte est arrivée a Guilongou, le village de la province de Ziniaré où se trouve l’Association Kabeela.


Two weeks have flown before our eyes and we are feeling more at home by the day. We are finding beauty in the small things: the clear night skies filled with more stars than we have ever seen, the way everybody greets each other chirpily around the village, and the odd sachet of Baraji flavoured water.
Les premières deux semaines sont passées trop vites, et de plus en plus, nous nous sentons chez nous à Guilongou. Nous trouvons la beauté dans des petits choses: le ciel plein d'etoiles la nuit , la manière qu'ont les habitants de tous se saluer dans le village, et l'occasionel sachet d’eau aromatisée de Baraji.


We are itching to work with the women at Kabeela; previous cohorts have made fantastic progress with awareness raising on key issues, training and peer education, and soap / cosmetics production. We hope to not only build on the work of previous cohorts, but also to introduce something fresh to the organisation for future cohorts to bite into. Apple soap and tofu production, anybody?
Nous avons hâte de travailler avec les femmes de Kabeela. Les cohortes passées ont fait du progrès fantastique avec la sensibilitation, la formation et l’éducation, et la production de savon et produits cosmétiques. Nous ésperons non seulement faire du bien avec le travail que les cohortes passées ont fait, mais aussi d’introduire quelque chose de nouveau à l’organisation que les prochains volontaires pourraient développer. Qu’est-ce que vous pensez du savon de pomme et la production de soja?


Mama Kabeela, our President, has set out some of our key objectives for the next eight weeks: creating partnerships with other organisations, particularly AVO in Koudougou; a well in the Kabeela Association grounds; a kiosk to sell small edible products; and finally, a basketball pitch.
Mama Kabeela, notre Présidente, nous a donné quelques objectifs pour les prochaines huit semaines: créer des partnerariats avec les autres organisations, particulièrement avec AVO à Koudougou; un puits a Kabeela; un kiosque  pour vendre des petits produits de nourriture et finalement, un terrain de basket.


As we go along our journey, learning and teaching, we are going to attempt to summarise our experience in 21 lessons. Each lesson will be reflective of activities that have taken place in and around Kabeela, whether that is practical, emotional, organisational, financial, or any other ‘-al’ we may have forgotten. Our first lesson, however, is this: allow yourself time and space to acclimate into a new setting and context.
Durant notre séjour, pendant que nous apprenons et enseignons, nous allons aussi essayer de résumer nos expériences en 21 leçons. Chaque leçon va réfléchir sur les activités qui prendront place à Kabeela, soit des leçons pratiques, soit emotionelles, organisationelles, financières, ou autre. Notre première leçon est la suivante: il faut se donner du temps et de l’espace pour se familiariser avec un nouveau cadre et contexte.


Without further ado, here are Cohort 21 of Kabeela!
Sans plus tarder, on vous présente la 21ième cohorte de Kabeela!







x











Wednesday, June 21, 2017

Week before last week


The placement is coming to an end. We hope that our actions will have a significant impact.
La semaine dernière nous avons réalisé nos dernières activités planifiées tout au long de notre séjour ici à Guiloungou. Cette semaine il était question de rédiger le grand lot de documents que nous devions remettre à la fin du placement tels que le « Kap survey 2, le Project impact, les cases study, le narrative report, le handover, la newsletter et la vidéo »,  documents qui devront être lus et envoyés au staff d’ICS d’ici au jeudi 22. Après le partage des tâches le vendredi 9 juin, nous avons commencé cette semaine qui promettait d’être chargé. Nous avons commencé la journée du lundi 12 en travaillant sur le Team debrief avec toute l’équipe, après quoi chaque volontaire a commencé à remplir son « volunteer case study et individual debrief », lesquels documents devront être envoyés d’ici au vendredi 16 Juin. Également les responsables du ‘Project impact’ sont allés rencontrer les différents acteurs qu’ils devaient interviewer.
Throughout the last week we completed our last planned activities here in Guiloungou where we stayed. This week we had to fill in a lot of paperwork for a handover in the end of the placement, for example: KAP survey 2, Project Impact, Individual Case Study, Narrative Report, Handover, Newsletter and the Video. All these documents need to be read and sent to ICS staff by Thursday, 22 of June. After splitting these documents amongst us on the 9th of June, we started writing all of them.  Monday 12th of June we all started with team debrief, after that, each volunteer started to fill in his/her Volunteers Case study and Individual Debrief, documents that needed to be sent the earliest- on 16th of June. Also, volunteers responsible for writing Project Impact went to interview
Angela and the volunteers enjoying food at her birthday!
project beneficiaries.

La journée du mardi ne n’était pas si chargée car il était juste question de continuer à travailler sur les différents documents et surtout sur le narrative report qui est un document assez volumineux qui devait être terminé d’ici le lundi 19. Cependant cette journée a été particulière car dans la soirée nous avions une petite ‘party’ pour célébrer l’anniversaire de l’une de nos team leader ZALLA Angela, ce fut une charmante soirée que nous avons partagée avec les volontaires de APIL, venus pour l’occasion.   
Tuesday we were just continuing with our paperwork, and especially working on Narrative Report, which is a large document, that needs to be done by Monday, 19th of June. However, this day was special, as in the evening we had a ‘small party’ to celebrate a birthday of national team leader Angela Zalla. We invited APIL volunteers and had a great time with them.

Volunteers doing the dishes.
Le mercredi, nous avons commencé la journée en nettoyant et rangeant tout ce qui avaient été utilisé pour la fête de la veille.  Après il a été question pour les volontaires burkinabé d’écrire un résumé de ce qu’ils ont acquis comme compétences et de ce qu’ils ont pu apporter à l’association durant leurs trois mois de placement. Cela servirait à rédiger leur lettre de recommandation par le team leader. À part cela l’équipe chargé de partenariat a finalisé un partenariat avec l’association AVO de Koudougou et effectué les ébauches pour en établir également avec l’association HSB de Pabré.
On Wednesday, Burkina Faso volunteers were asked to provide a summary of skills, that they brought to association during this placement, which will help team leader to write their recommendations on. Also, partnership team finalized partnership with AVO, an association in Kooudougou and carried out drafts to establish one with HSB Pabre.

 La journée du jeudi fut assez riche car nous avons eu le ‘team check’’ avec monsieur Oumar du staff de ICS durant lequel nous avons discuté de long en large des différents problèmes dans les maisons d’accueil et des problèmes principaux à Kabeela.
Thursday was quite busy, as we had a team check in with Mr. Oumar from International Service, Burkina Faso. We discussed our challenges that we faced during the placement, as well as achievements.

Pour finir la semaine, il a été question le vendredi d’ajouter des photos au ‘volunteer case debrief’ et de compléter le « individual debrief » selon ce dont on a parlé durant avec monsieur Oumar. Et enfin nous avons terminé la journée avec un échange culturel assez intéressant sur ‘ce qui est jugé comme comportement impoli en ANGLETERRE et au BURKINA FASO’. Et à mon avis c’est un échange culturel que nous aurions dû faire dès le début de notre placement.
Last working day of the week, we were told to add photos into Volunteer Case Debrief and finish Individual Debrief, following our conversation with Mr. Oumar. And so we ended the day with a rather interesting cultural exchange about 'what is judged as rude behavior in ENGLAND and BURKINA FASO'. And in my opinion it is a cultural exchange that we should have done from the beginning of our placement.

Aussi nous avons terminé cette semaine en étant partagés entre l’espoir que notre passage ici à Guiloungou n’aurait pas été inutile et le sentiment d’enthousiasme de retrouver nos familles respectives après 3 mois de sevrage.

We ended this week with mixed feelings of leaving a mark here in Guiloungou during these 3 months. However, we all hope that we were useful for Kabeela and communities around. 


By Djamhila and Monica

Tuesday, June 20, 2017

The one with the General Assembly



Jaber and some kids testing the net!
Cette semaine a été ponctuée par l’achèvement de certaines activités débutées la semaine auparavant, et le fait marquant a été la tenue de l’assemblée générale. En effet, c’est avec plaisir que nous sommes venus le Lundi poursuivre la confection du filet de football entreprise par les volontaires la semaine dernière au profit du terrain de football de Guiloungou. Ces filets sont fabriqués à partir des sachets d’eau collectés par les volontaires et les élèves de la localité. Le but de cette activité est de donner un exemple et de dire au femmes combien il est important de faire du recyclage pour la protection de notre environnement.

This week was began with the completion of some activities started the week before, and the highlight was holding the general assembly. Indeed, it was with pleasure that we came on Monday to continue the preparation of the football net, undertaken by the volunteers last week in favor of the football field of Guiloungou. The net is made from the water sachets collected by the volunteers and local pupils. The purpose of this activity is to set an example and educate the women about how important it is to recycle for the protection of our environment.

Dans l’après-midi de cette même journée, nombreuses étaient les femmes qui ont pris part à la dernière session d’une série de formations sur la fabrication des produits à but commercial. Cette formation a porté sur la fabrication des pommades et des baumes de lèvres à base de beurre de karité, sous la supervision de madame Véronique. Et nous sommes très contents de revoir la même mobilisation des femmes le Mardi pour la récapitulation des sessions de formation. Cette récapitulation est l’initiative de la formatrice pour s’assurer que les femmes maîtrisent les étapes de fabrication des différents produits. Car l’objectif est que les femmes arrivent elles-mêmes à fabriquer les produits afin d’assurer la diversification et la pérennisation des produits de Kabeela. Et c’est avec brillance que les femmes ont répondu aux différentes questions posées par la formatrice. Cette initiative est très bien appréciée aussi bien par les femmes que par les volontaires.
The last training session

On the afternoon of the same day, many women took part in a series of training sessions on the manufacture of products for commercial purposes. This training focused on the manufacture of pommade and lip balm made from shea butter, under the supervision of Mrs. Veronique. We were very happy to see the same women mobilised on Tuesday for a recap of all the training sessions. This recap was the trainer’s idea to ensure that the women master the stages of making the different products. The goal is that the women themselves can make the products independently to ensure the sustainability of Kabeela's products. The women responded brilliantly to the various questions asked by the trainer. This exercise was highly appreciated by both women and volunteers.


L’une des principales activités de la semaine a été l’assemblée générale du Mercredi 07 /06/2017. L’ordre du jour a porté sur la présentation et l’adoption du système de marketing, de la police de paiement élaborés par les volontaires et en fin les divers. Après la présentation de ces deux points de l’ordre du jour par la présidente, c’est à l’unanimité que les femmes les ont adoptés. Elles ont aussi fait des apports très pertinents et très constructifs. En effet, les volontaires ont proposé de considérer quiconque qui viendrait en retard à une activité de l’association comme absent. Et elles ont même décidé comme sanction pour quiconque manquerait une session de formation le paiement d’une amende de 100f, car selon elles cela permettra de renflouer la caisse de l’association. Les femmes ont aussi manifesté leur joie et remercié les volontaires en entonnant un chant dans lequel les noms de tous les volontaires ont été cités. L’assemblée générale a été couronnés par des anecdotes racontées par le volontaire Benjamin ZOUNGRANA invitant les femmes à plus d’engagement pour la bonne marche de leur association. Et c’est sur ces notes de satisfaction générale que l’assemblée générale a été levée par la présidente. Satisfaits de voir la fabrication de nouveaux produits arrivée à terme, elles sont restées après l’AG pour l’empaquetage avec l’appui des volontaires.
The president leading the general assembly

One of the main activities of the week was the general assembly. Held on Wednesday 7th June, the agenda focused on the payment policy, which was developed by the volunteers, and the women’s involvement with marketing activities. Both topics were unanimously welcomed by the women. They also made very relevant and constructive contributions. The volunteers proposed to consider anyone who arrives late to an activity as absent. The women however decided anyone who is late for an income generating activity, will pay a fine of 100cf. A song was then sung by the women who expressed their joy and thanked the volunteers by quoting their names. Volunteer Benjamin ZOUNGRANA used the end of the assembly to tell anecdotes about development, this was to invite the women to be more involved with the smooth running of their association. With the support from volunteers, the women were then pleased to package their new products.

C’est également ce vendredi que certaines activités hebdomadaires ont été présentées par les volontaires. Le groupe réflexion a été présenté par Maturin MOMO et portait sur le thème : « WHAT NEXT ». Ce thème vise à guider les volontaires dans la préparation de leurs activités d’après placement dénommées « Action at Home », et formule des suggestions pratiques pour réussir ces activités. Les échanges culturels cette semaine ont porté sur la vie politique du BURKINA FASO et du Royaume Uni et ont été présentés par Sergine KABORE et Sidney BROOKS. 

On Fridays the volunteers make time for two activities led by them. This week, the group reflection was presented by Maturin MOMO which focused on the theme: "WHAT NEXT". The theme aims to guide volunteers in their preparation of post-placement activities, and their "Action at Home". Our cultural exchange this week focused on the political life of BURKINA FASO and the UK, presented by Sergine KABORE and Sidney Brook.


The women being given an awareness raising session
on environmental issues.
Nous avons clos les activités de la semaine par une journée de sensibilisation sur la protection de l’environnement au profit des femmes de l’association. Cette sensibilisation a porté sur l’utilisation et le recyclage des sachets plastiques et a été animée par un agent du Ministère de l’Environnement. Comme introduction à la sensibilisation, une vidéo sur les effets néfastes des sachets plastiques sur l’environnement a été projetée pour les femmes. Il s’en est suivi un temps de questions-débat au cour duquel les femmes ont exprimé leurs inquiétudes et leurs incompréhensions du phénomène, inquiétudes savamment levées par l’animateur. Nous étions très satisfaits de la motivation et de la participation des femmes à cette sensibilisation. Et le dernier conseil de l’animateur aux femmes pour réduire la pollution plastique a été de penser à des solutions alternatives pour leurs emplettes au marché et pour tout autre achat, autres que les sachets plastiques.

We closed the activities of the week with an awareness raising session on the protection of the environment, given to the Kabeela women.  The session was given by a representative from the Ministry of Environment, which focused on plastic waste and recyling. A video was shown to introduce the women to the harmful effects of plastic waste on the environment. This led to a question-and-answer period in which women expressed their concerns and misunderstandings concerning plastic waste. Throughout the session the women were motivated and we were very satisfied with their participation.  The last advice to the women was to reduce plastic pollution by thinking of alternative solutions to plastic shopping bags.  

Après la sensibilisation, nous sommes allés au terrain de football avec les femmes pour fixer le filet que nous avons confectionné à partir des sachets d’eau. Malheureusement, la hauteur de notre filet était insuffisante par rapport au poteau, ce qui nous a amené à programmer une session de tissage la semaine à venir pour terminer le travail qui sera, nous en sommes sûrs, apprécié par les amoureux du ballon rond de Guiloungou.       

The volunteers helped by the women and some kids
to try the net on the goal.
After the session, we went to the football field with the women to put up the net that we made from water sachets. Unfortunately, the height of our net was insufficient in relation to the post, so we have planned a weaving session the following week to finish the work. We are confident that the net will be appreciated by everyone in the Guiloungou community.









By Momo and Sidney