HOME       VOLUNTEER OVERSEAS       BLOGS

Tuesday, November 11, 2014

He Left In a Blaise of Fire


Hi everyone, sorry for the delay but following last week’s events, we are sure you understand that we did not have access to the internet. However we are back, super motivated for our last five weeks here at Kabeela !

Week 4 was very busy as we continued and finished the production of our vanilla-scented shea body butter. The women worked extremely hard to make this amazing product! 


Step 1: Weighing the vaseline for the production of shea body butter 
Moreover, the teams continued their hard work.Tougma and Sarah conducted their first IT training session with some members of the Kabeela staff. They also met the regional director of the Ministry for Women and Gender of the Plateau Central region. Thanks to this meeting, they collected data necessary for their research on Violence Against Women. Gabbi and Oumar designed the new label for the vanilla shea butter and worked alongside the rest of the team to pack the stock of moringa and soap. Visiting different alimentations in Ziniaré allowed us to witness how successful Kabeela’s products are ; there is only one floral-scented soap left to be sold in the entire town. Last weekend the team went to the Recreatrales, a theatre and music festival that takes place every year in Gounghin. We had a great time, enjoying TN’s food and listening to live Burkinabe bands.

After a normal working day on Monday of Week 5, the rest of the week was marked by political unrest, meaning that we were housebound and unable to attend work. People took the streets of Burkina to protest against the President’s plan to modify the constitution, allowing him to stand for the next elections, despite being in power for 27 years.  In spite of the tensions in Ouaga, the ICS assessor managed to pay a visit to Kabeela. After a long discussion about our project, expectations, and the future of ICS, we welcomed the women of Kabeela for a revision session on the topic of Business Management for the Frederick Gough project. Thursday we woke to an unsettled Burkina, which continued until the President stepped down on Friday. It was strange for us hearing what was happening in Ouaga, while everything in Ziniaré remained calm (apart from a few helicopters). We travelled to Ouaga with our food supplies to rejoin the rest of the cohort, where we remained indoors for the majority of the weekend, apart from a brief outing to Recreatrales on Saturday afternoon, demonstrating that things were beginning to get back to normal. On Sunday evening we tried our hand at a Burkinabé meal, consisting of yams and peanut sauce, which was surprisingly successful.

Thanks again for following us and speak to you soon to keep you updated about our sixth week in Burkina!


Gabriella, Oumar, Sarah, Sara and Tougma
Step 2: The mixing of the ingredients

Tadaaaaaa! and 66 pots of Karibeau ready to hydrate your skin :)



Bonjour à tous et excusez nous du silence de la semaine passée mais suite aux évènements nationaux, nous sommes certains que vous comprenez que nous n’avons pas eu accès à internet. Nous sommes maintenant de retour en pleine forme pour nos cinq dernières semaines à Kabeela !

La semaine 4 a été très chargée avec la suite et fin de la production du Karibeau vanille (pommade au beurre de karité). Les femmes toutes motivées étaient au rendez-vous cette semaine pour l’étape finale. De plus, les équipes ont pu accomplir les tâches qu’elles avaient à leur programme. Tougma et Sarah ont eu leur première session de formation en informatique avec le staff de Kabeela. Ils ont également pu rencontrer le directeur régional du ministère de la promotion de la femme et du genre de la région du plateau central. Grace à cet entretien ils ont recueilli des informations nécessaires pour leur recherche sur les violences  faites aux femmes. De leur coté, Gabi et Oumar ont dessiné la nouvelle étiquette pour le Karibeau à la vanille et ont travaillé à emballer tout le stock de moringa et de savon avec l’aide de toute l’équipe. Une visite dans les différentes alimentations de Ziniaré nous a permis de constater le succès des produits de Kabeela car il ne restait qu’un savon (parfumé aux mille fleurs)à vendre dans toute la ville.
Le week-end dernier l’équipe est allée aux Recréatrales, un festival de théâtre et de musique organisé chaque année à Gounghin. Nous avons passé une super soirée, à nous régaler de la nourriture de TN et écouter les groupes burkinabés en live.

Après une journée de travail classique lundi, le reste de la semaine a été marqué par des troubles politiques qui nous ont oblige de rester à la maison et incapable d’aller au travail. Les Burkinabe sont descendus dans les rues pour manifester contre le projet du Président de changer la Constitution pour lui permettre de se presenter aux elections en 2015, après 27 ans au pouvoir. Malgrè les tensions à Ouaga, l’évaluateur du programme ICS a réussi à venir nous render visite à Kabeela. Après une longue discussion sur le projet, nos attentes et le future de ICS  nous avons reçu les femmes de Kabeela pour une session de révision sur la Gestion Commerciale dans le cadre du projet Frederick Gough.



Hélène practising her presentation skills

A notre réveil jeudi, la situation politique était toujours indécise au Burkina. Cela dura jusqu’à la demission du Président vendredi. C’était étrange d’être au courant de tous les évènements à Ouaga alors que tout était calme à Ziniaré (mis à part quelques hélicoptères). Nous sommes rentrés à Ouaga vendredi avec de la nouriture pour ravitailler le reste de la cohort. Après avoir passé la majeure partie du weekend à la maison nous avons pu sortir aux Recréatrales samedi soir, preuve que les choses commencent à rentrer dans l’ordre. Dimanche soir nous nous avons essayé de cuisiner un plat Burkinabe à base d’igname et sauce arachide, c’était même surprenamment bon!

Merci de nous suivre et à très bientôt pour des nouvelles de la sixième semaine de la cohort 10 de Kabeela !  

Gabriella, Oumar, Sarah, Sara et Tougma

No comments:

Post a Comment