HOME       VOLUNTEER OVERSEAS       BLOGS

Wednesday, November 2, 2016

Vision of Kabeela

Kabeela was created with the vision to empower women. Yameogo Suzanne, the founder and creator of Kabeela wanted to emancipate the women from the struggles they faced. Suzanne was born in Guilongou, a small village near Ziniare. After getting married she moved to Ouagadougou, the capital of Burkina Faso. It was then she noticed a contrast in life for women living in the city to those living in villages. As a result she created Kabeela meaning strength through unity, where women of all ages could work together to learn and progress.

As a cohort we were eager to continue with Suzanne’s vision. The first few weeks were very progressive, and brought a lot of firsts. We have delivered French classes, income generating activity (IGA) sessions and we have also held our first theatre club session. These core activities that we have started to run set the foundation to empower the women of Kabeela.

Volunteers and women getting busy at our first Income Generating Activity (IGA)


Through our weekly French classes, the women of Kabeela are exposed to further opportunities. In rural areas, only 12% of women can read and write thus the women are limited in their abilities, for example, communication with the wider community. As a result, the feedback that we have received from the women of Kabeela has only been positive. The lessons will make the women more independent, allowing them to speak to potential trading partners themselves and in return making them more confident about the future. In addition, with the ability to utilise their skills to produce truly unique items during the IGA session, this new found confidence we hope will carry on even without our help. Therefore, facilitating the sustainability of Kabeela.


Our weekly French class for the women of Kabeela
The theatre club is another core activity that we have restarted here at Kabeela. The use of drama empowers the women to confront the issues most important to them. The women are able to communicate and discuss these issues in an open and understanding environment. We hope the theatre club will allow the women to learn and educate themselves and with this knowledge be able to make positive changes in their own lives and the lives of others. In the past the women have used this resource to explore important issues such as forced marriage and domestic violence through theatre and dance, we look forward in them continuing doing that.

Here at Kabeela everything that we do, we do with the hope of empowering the women to carry on and improve the activities in a way that will benefit them the most.

Vision de Kabeela!!

Kabeela a été créé avec pour vision d’autonomiser les femmes. Yameogo Suzanne, la fondatrice et créatrice de Kabeela voulait émanciper les femmes pour des difficultés auxquelles elles font face quotidiennement. Suzanne est née à Guiloungou, un petit village près de Ziniaré. Après s’être mariée elle a déménagé à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso. C’était à ce moment qu’elle a remarqué le contraste dans la vie des femmes qui vivent dans les villages et celles qui vivent dans les villes. Comme résultat elle a créé Kabeela, dont la signification est l’union fait la force, lieu ou des femmes de tout âge peuvent travailler ensemble pour apprendre et progresser.

Etant une cohorte, nous sommes enthousiastes de continuer avec la vision de Suzanne. Bien que les premières semaines aient été très progressive, nous avons réalisés les toutes premières activités de notre planification. Nous avons dispense notre premier cours de français, une session d’activité génératrice de revenu (AGR) et notre premier club de théâtre. Ces activités principales que nous avons débuté, jettent les bases de la fondation pour une vraie autonomisation des femmes de Kabeela.
Les cours de français hebdomadaire que nous dispensons aux femmes de Kabeela leurs offrent plus d’opportunités d’apprendre le français. Dans les zones rurales, seulement 12% des femmes savent lire et écrire ainsi les femmes sont limitées dans leurs capacités, par exemple, communiquer avec une large communauté. Comme résultat, toutes les réponses que nous avons reçu de nos questionnaires sur les cours de la part des femmes de Kabeela sont positives.

Les femmes ont déclaré que les cours les rendront plus indépendantes, ce qui leur permettra d’échanger avec les partenaires commerciaux elles même, et qui les rendra plus confiante de s’exprimer dans l’avenir. En plus, elles seront plus habiles d’utiliser leurs compétences pour produire des produits réellement uniques pendant les sessions D’Activités Génératrice de Revenu, nous espérons que cette nouvelle confiance battue en elles-mêmes continuera de les rendre autonome, facilitant ainsi la durabilité de Kabeela.

Le club de théâtre est une autre activité fondamentale que nous avons relancée ici à Kabeela. A travers la dramaturgie, les femmes de Kabeela seront en mesure de faire face aux thèmes les plus importants les concernant. Les femmes sont capables de communiquer et de discuter ces issues dans un environnement ouvert et compréhensif. Nous espérons que le club de théâtre permettra aux femmes d’apprendre et de s’éduquer afin d’utiliser ces connaissances pour un changement positif de leur propre vie et de celles des autres. Autrefois les femmes utilisaient cette ressource pour parler d’important thèmes comme le mariage force et les violences conjugales faites aux femmes à travers des dances et des pièces de théâtre. Et nous prévoyons une continuité de cette activité.
Ici a Kabeela, tous ce que nous faisons, nous les faisons dans l’espoir d’autonomiser les femmes de Kabeela à conduire et à améliorer leurs activités d’une façon plus bénéfique pour elles.


Meet the Team:

Nitishah




Bonjour! my name is Nitishah. I graduated this year from the university of Reading studying psychology. I joined ICS because I want to pursue a career in human rights and I believe that the best way to do that is to get hands on experience and try to make a positive impact in the world, while working with likeminded individuals.

Bonjour, je m’appelle Nitishah. J’ai obtenu mon diplôme de fin de cycle de l’Université de Psychologie de Reading. J’ai rejoint ICS parce que j’aimerais faire carrière dans le domaine des droits humains et je crois que la meilleure manière de faire cela est d’obtenir des expériences et d’impacter positivement le monde tout en travaillant avec des personnes partageant les mêmes idées que moi.

Matthew 

Hi! I’m Matt, I’m 23 and I studied English literature at the university of Manchester. In my spare time I like to play different sports, read and inflict my dance moves on others. Joining ICS programme was an easy decision because I was still unsure about a future career after university and I wanted to be part of a positive project rather than work for the sake of working.

Bonjour, je m’appelle Matt, je suis âgé de 23 ans et j’ai étudie la littérature anglaise à l’Université de Manchester. Pendant mes temps libres, j’aime faire différentes activités sportives, j’aime lire et apprendre mes pas de dance aux autres. Rejoindre le programme ICS était une décision facile parce que je n’étais pas encore presque sûre de ma future carrière après l’Université et je voudrais faire partir d’un projet positif plutôt que travailler pour travailler.

Harouna



Hello, my name is Harouna and I am 25 years old. I am currently studying Geography at Joseph Ki-Zero university, doing an undergraduate degree. I am a member of many associations and organisations around Burkina-Faso outside of Kabeela. I am currently an ICS volunteer to help Kabeela women  improve their lives conditions in Guilongou. It is a unique chance to learn more about an association that is over 20 years old. I want to make a positive change at Kabeela, the women association of Guiloungou, making them more self-sufficient.

Bonjour, je m’appelle Harouna, j’ai  25 ans et je suis étudiant en géographie, année de licence à l’université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou. Je milite dans plusieurs organisations et structures associatives à travers le pays.je suis actuellement volontaire ICS pour accompagner cette association des femmes battantes de Kabeela pour l’amélioration de leurs conditions de vie à Guiloungou. C’est une unique chance pour moi d’apprendre plus de cette association âgée de plus d’une vingtaine d’annees.je voudrais faire de Kabeela, l’Association des femmes de Guiloungou, une association plus indépendante.

Lauren


Hello, my Name is Lauren Johns, I am 18 years old. I am doing ICS in my gap year before I go to university to study international relations and French next year. I joined ICS to better improve my French and make a positive change.

Hello ! je m’appelle Lauren Johns, je suis volontaire du programme ICS pendant ma phase de latence avant d’aller à l’université pour étudier les Relations internationales et le Français. J’ai rejoint le programme ICS pour améliorer mon français et apporte changement positif.



By Nitishah and Lukas                         

No comments:

Post a Comment