HOME       VOLUNTEER OVERSEAS       BLOGS

Monday, November 7, 2016

Sustainable Development at Kabeela

‘We must work closely together to make this year, a year of global action, one that will be remembered as the dawn of a new era of sustainable development’ UN Secretary-General Ban-Ki Moon.

In 2015, UN Sustainable Development Goals were introduced with the aim of ending extreme poverty, promoting equality and protect the planet. This new agenda for the next 15 years strives to prioritise the UN’s efforts on sustainability. The 2030 agenda for sustainable development is much broader than its predecessor (Millennium Development goals), revolving around a bigger scope of issues and being more purposeful than ever.

Women of Kabeela working on Moringa soaps in our last IGA

Upon reflecting on almost half of our placement, we came to a conclusion that the key pillar setting foundation to our success here at Kabeela, thus being the biggest challenge that we face, is incorporating sustainability into our work. If we can make our work sustainable we can ensure the development and prosperity for the generations to come, not only for Kabeela and its members, but
also the region.

As a cohort resuming the ICS scheme at Kabeela after a period of inactivity by ICS, we have seen that some activities introduced in the past were not continued. Without ICS Kabeela became less active, lost members and the production and sale of products made by the women also reduced; this emphasised to us the importance of implementing sustainability at Kabeela to make sure what we put in place can be continued by the women long after we are gone.   

The last few weeks have been extremely busy here at Kabeela. To date, our team has undertaken many tasks and projects, on top of planning and delivering our key activities, with yet more to come.


In our IGA we focused on the Production of Moringa soap 

The income generating activity workshops that we run every other week is a perfect example of an entrepreneurial spirit here at Kabeela. In the last IGA session, we focused our efforts on utilising the skills of Kabeela women to make truly impressive bracelets. In this week’s session we produced Moringa soap, thankfully the women are already familiar with the process and were keen to get started. The sessions proved to be successful in the past but we hope to incorporate sustainable production on a larger scale, allowing the women to become more independent and confident about the future as they will have means of decent income.

In the future, we aim to set up strong links with trading partners for Kabeela to work with and sell their products to, meaning that they will have sustainable economic growth even when ICS volunteers are not there.

Volunteers, Kabeela staff and members of Belgian charity called ‘Asbl FasOchampsducoq’ pose to a photo after working together of Moringa trees and other issues

As a cohort we realised the importance of partnership work. Cooperating with organisations that have similar aspirations is often underestimated, however the ability to work with others and utilise their resources and expertise proves to be extremely useful particularly in a developing country. Recently we focused heavily on partnership work, subsequently getting much needed support from organisations like ‘Action Sociale’ in running awareness raising sessions on FGM and the importance of breastfeeding. In the long run, we aim to set up strong links with many local and international NGO’s, ensuring support and the sustainability of Kabeela.

We have also started a project to care for the Moringa tree nursery at Kabeela, aiming to establish efficient ways of watering the plants and preserving such a key resource for the future. Moringa leaves are essential for the production of many products at Kabeela like moringa powder and moringa soap, therefore losing the trees would be disastrous for the sustainability of Kabeela. A temporary solution is being put in place where the women will care for the trees using water for a local well. The ideal solution is to build a well here at Kabeela, however this will require funding. Kabeela’s own water supply will allow the women to water the plants with ease in the future, it will also mean that they will not buy and carry water from a local well. We appreciate that it’s a very ambitious project however we are determined to make a start, potentially counting on future cohorts taking over.  

We cannot forget the women and the staff who are the backbone of sustainable development at Kabeela. The IT lessons that are planned for the staff will incorporate training them on how to apply for grants; for an association it’s an indispensable knowledge to have. We also plan to link the association with the Kabeela Alumni, so that they can contact them for any support they might need.

The 2030 agenda on sustainable development is also our agenda here at Kabeela, adding a small contribution to the world of development through its incredible work, while changing the lives of many people in and around Guiloungou.




   
Développement durable à Kabeela


‘Nous devons travailler en étroite collaboration pour faire de cette année une année d'action mondiale, une année dont on se souviendra comme l'aube d'une nouvelle ère de développement durable’ a déclaré Ban Ki-Moon, Secrétaire général de l'ONU.

En 2015, les objectifs de développement durable de l'ONU furent fixés dans le but de mettre fin à l'extrême pauvreté, de promouvoir l'égalité et de protéger la planète. Ce nouveau programme pour les 15 prochaines années vise à donner la priorité aux efforts de l'ONU en matière de durabilité. L'agenda de 2030 pour le développement durable est beaucoup plus large que son précédent (Objectifs du Millénaire pour le développement), contenant une plus grande étendue de questions problématiques et dispose de plus de résolutions. Etant une cohorte reprenant les activités du programme ICS à Kabeela après une période d’inactivité, nous avons constaté que certaines activités débutées dans le passé n'ont pas été continuelle. A l’absence du programme ICS, Kabeela est devenue moins active puis la production et la vente des produits fabriqués par les femmes ont également ralenti ; Cela nous a révélé l'importance de la mise en œuvre d’activités durable à Kabeela pour s'assurer que ce que nous réalisons peut-être poursuivi par les femmes longtemps après notre départ.

Ces dernières semaines à Kabeela ont été vraiment mouvementée. À ce jour, notre équipe a entrepris de nombreuses activités et des projets en plus de la planification et la prestation de nos activités majeures, avec encore plus d’activités à venir.

Après avoir réfléchi sur près de la moitié de notre placement, nous sommes arrivés à la conclusion que le vrai socle qui va constituer le fondement de notre succès à Kabeela, est d’intégrer la durabilité dans notre travail, cela est le plus grand défi auquel nous sommes confrontés. Si nous pouvons rendre notre travail durable, nous pouvons assurer le développement et la prospérité pour les générations à venir, non seulement pour Kabeela et ses membres, mais aussi pour la région.

 Les ateliers d'activités génératrices de revenus que nous organisons toutes les deux semaines sont un parfait exemple d'esprit d'entreprise ici à Kabeela. Lors de la dernière session d’AGR, nous avons concentré nos efforts sur l'utilisation des compétences des femmes Kabeela pour faire des bracelets vraiment impressionnants. Pendant l’atelier de cette semaine nous avons produit du savon de Moringa, heureusement les femmes sont déjà familières avec le processus et étaient désireux de commencer. Les sessions se sont révélées fructueuses par le passé. Cependant nous espérons réaliser une production durable à plus grande échelle, permettant aux femmes de devenir plus indépendantes et plus sûres de l'avenir, car elles auront un revenu décent.

Nous viserons à établir des liens forts à l’avenir avec les partenaires commerciaux avec lesquels Kabeela pourrais travailler et vendre leurs produits, ce qui signifie qu'ils auront une croissance économique durable même lorsque les volontaires du programme ICS ne seront pas là.

Nous avons également lancé un projet de prise en charge de la pépinière de moringa à Kabeela, visant à mettre en place des méthodes efficaces d'abreuvement des plantes et de sauver une ressource si importante pour l'avenir. Les Feuilles de Moringa sont essentielles pour la production de nombreux produits à Kabeela comme la poudre de Moringa et le savon de Moringa, donc perdre les arbres serait un désastre pour la durabilité de Kabeela. Une solution temporaire est sur le point d’être mis en place et consistera avec l’aide des femmes à arroser les plantes en utilisant l’eau d’un robinet local proche de Kabeela. La solution idéale est d’implanter un robinet ou creuser un puits à Kabeela, mais cela nécessitera un financement. L'approvisionnement de Kabeela en eau permettra aux femmes d'abreuver les plantes avec facilité à l'avenir et cela signifie qu'elles n'auront pas à acheter et à transporter l'eau d'une fontaine. Nous sommes conscients qu'il s'agit d'un projet très ambitieux, mais nous sommes déterminés à le réaliser, en comptant sur les cohortes futures pour la suite.

Nous sommes sans oublier que les femmes et le personnel sont la colonne vertébrale d’un développement durable à Kabeela. Les leçons d’informatique qui sont prévues pour le personnel comprendront la formation sur la façon de demander des subventions ; Pour une association c'est une connaissance indispensable à avoir. Nous prévoyons également lier l'association avec le groupe des anciens volontaires de Kabeela, afin qu'ils puissent les contacter pour tout soutien dont ils pourraient avoir besoin.

L’agenda de 2030 des Nations Unies sur le développement durable est également notre agenda ici à Kabeela, tout ajoutant une petite contribution au monde du développement par le travail incroyable abattu à Kabeela, et en changeant la vie de beaucoup de gens dans le village de Guiloungou et dans les environs.



By Lukas

No comments:

Post a Comment