HOME       VOLUNTEER OVERSEAS       BLOGS

Tuesday, August 22, 2017

21LWC21: A Mixed Bag

We’ve had yet another busy week of new beginnings and new learnings at Kabeela; we’ve celebrated Assumption, birthdays, and the mid-way point of placement all in the space of a few days and we produced, painted and performed on a grand scale. The Kabeela volunteers are fully integrated with the Kabeela Mamas, so much so that they will protect us from excessive sun exposure and even teach us how to dance the Warba, the traditional dance of the Mossi tribe.

On a eu une autre semaine remplie de nouveaux débuts et d’apprentissages à Kabeela ; on a fêté l’Assomption, des anniversaires et le parcours à mi-chemin du placement ; tout cela en l’espace de quelques journées, et on a produit, peint et joué sur une grande échelle. Les volontaires de Kabeela sont complètement intégrés avec les Mamas de Kabeela, autant qu’elles nous protègent du soleil et nous apprennent comment danser le Warba, la danse traditionnelle de la tribu Mossi.

Thursday saw the return of the infamous Kabeela theatre club, a favourite activity amongst the women. Twenty women were split into four groups of five, and Safi gave them the creative brief of performing a sketch on environmental awareness. Their imaginations and humour really shone through the sketches, with subjects such as reforestation and litter picking being acted out. The women swapped topical jokes in Moore: ‘Are all the new trees for our goats to be able to eat more?’ ‘No, they’re to clear the air around us!’

Jeudi on a vu le retour du club de théâtre, une activité préférée parmi les activités des femmes. Vingt femmes étaient divisées en quatre groupes de cinq, et Safi leur a donné un briefing après qu’elles ont joué les sketchs sur l’environnement. Leurs imaginations et les humours des femmes transparaissaient à travers les sketches, qui couvraient les sujets comme la reforestation et les déchets. Les femmes ont ajouté des blagues en Mooré : ‘Tous ces nouveaux arbres sont pour que mes chèvres puissent manger plus ?’ ‘Non, c’est pour  l’air autour de nous !’




Simultaneously, we ran our first awareness raising session on malnutrition at Guilongou Market, covering the causes, consequences, precautions and advice to prevent malnutrition. Malnutrition not only concerns undereating, but also eating an unbalanced diet, and therefore our awareness raising sessions also focused on how to include all nutrients in a meal. Food hygiene was also essential – things such as washing fruit often go amiss. This session was well-planned and executed in Moore, and therefore repeated in the next village, Kuila, with even more success. What’s more, the Kuila session was delivered by our very own Kabeela staff, Lucie and Salamata, thereby spreading the good name of the Kabeela Association far and wide!

En même temps on a fait notre première sensibilisation sur la malnutrition au marché de Guilongou, qui couvrait les causes, les conséquences, les précautions, et les conseils pour éviter la malnutrition. Malnutrition concerne non seulement un manque de nourriture, mais aussi un régime alimentaire mal équilibré. Donc nos sensibilisations se sont focalisées aussi sur comment avoir toutes les substances nutritives nécessaires. L’hygiène alimentaire était essentielle aussi – on oublie quelquefois de laver les fruits. La sensibilisation était bien-planifiée et donnée en Mooré, et donc on en a répété dans le village voisin de Kuila, avec autant plus de succès. En plus, la sensibilisation à Kuila a été prononcé par le staff de Kabeela, Lucie et Salamata, pour qu’on puisse faire répandre le nom de Kabeela partout !



We also had our most successful Saturday English lesson with the Kabeela women last weekend; with attendance from eight women, we covered greetings (which they had very diligently revised) and covered numbers. Belem made a brilliant teacher, swapping between French, English and Moore to accommodate for his wide audience. Hopefully, by the end of the placement, we’ll have them selling Kabeela products overseas…

Notre cours d’anglais avec les femmes de Kabeela a également été un succès ce weekend ; avec les huit femmes qui sont venues, on a discuté des salutations (qu’elles ont bien révisé) et on a aussi appris les numéros. Belem est un professeur génial, et en utilisant le français, l’anglais, et le Mooré, il pouvait communiquer avec chaque femme dans l’audience. Espérons que, à la fin du placement, on aura appris aux femmes comment vendre les produits de Kabeela à l’étranger.


In addition, to complement the shea butter production from last week, the women incorporated the butter into a fresh batch of soap. This fresh batch of shea butter soap was a gift from Mama Kabeela to the women, and just like the moringa soap production, was an amazingly satisfying process to watch. Despite our initial doubts about the soap mixture being too runny, the soap set fantastically and the women all got a little present made by themselves.
De plus, après la production du beurre de karité la semaine dernière, les femmes ont mélangé le beurre dans une nouvelle fournée de savon. Cette fournée de savon du beurre de karité était un cadeau de Mama Kabeela pour les femmes, et comme la production du savon de moringa, c’était un processus génial à voir. Malgré nos doutes que le mélange était trop liquide, le savon s’est durci fantastiquement et les femmes ont tous reçu des petits cadeaux qu’elles ont fabriqués elles-mêmes.



Finally, having hit the mid-point of our placement at Kabeela, we have started reflecting on our time here, what we can do in the upcoming four weeks, and the impact we will have left. Our impact will be visual, as after three weeks of design, cementing and painting, the new Kabeela mural is finally complete! We have left our handprints on the wall to represent a part of us always staying with Kabeela – we feel genuinely blessed to be here and don’t want to go home!

Finalement, ayant atteint la moitié de notre placement à Kabeela, on a commencé à réfléchir à notre temps ici, ce qu’on peut faire dans les semaines qui viennent, et l’impact que nous aurons laissé. Notre impact sera sans doute visuel, parce qu’après trois semaines de dessin, ciment et peinture, la nouvelle peinture murale de Kabeela est finie ! On a laissé nos empreintes sur le mur pour montrer qu’une partie de nous restera toujours à Kabeela – on est béni d’être ici et on ne veut pas partir !



As you can see, we’ve really had a mixed bag of activities and feelings this week. And we’ve got an even more exciting week coming up, believe it or not. With something new happening every day, we’re sure to have a blog post of wonders for you next time. For now, we leave you with five things that Cohort 21 has learnt in the last few days.

Comme vous pouvez le voir, on a fait des activités vraiment variées cette semaine. Et, que vous le croyez ou pas, on aura une semaine plus occupée à venir.  Avec une nouvelle chose chaque jour, on aura un blog vraiment satisfaisant la prochaine fois. Pour l’instant, on vous laisse avec les cinq choses que la 21ieme Cohorte  a appris cette semaine :

Lesson 10: Write reports on each activity to remember the successes and required improvements for next time
Leçon 10 : Il faut écrire les rapports sur chaque activité pour se rappeler les succès et les choses qui doivent être améliorées la prochaine fois.

Lesson 11: Learn how to describe all the parts of a storm (lightening, thunder, rain and wind) to warn people it’s coming
Leçon 11 : Apprenez comment décrire toutes les étapes d’un orage pour que vous puissiez prévenir les gens quand ça arrive !

Lesson 12: Expect the unexpected
Leçon 12: S’attendre à l’inattendu.

Lesson 13: The fundamentals of celebrations are the same across all cultures: food, drink, good people, good conversation, a bit of music and dance!
Leçon 13 : La manière de fêter est la même dans tous les cultures : la nourriture, les boissons, les gens, une bonne conversation, et un peu de musique et danse !

Lesson 14: Burkinabe / Arab tea is an exercise in patience
Leçon 14 : Faire du thé Burkinabé / Arabe met la patience à rude épreuve.

Words by Sharlene Gandhi
Photographs by Sharlene Gandhi, Lionel Nikiema and Olivia Larner

No comments:

Post a Comment