HOME       VOLUNTEER OVERSEAS       BLOGS

Friday, May 4, 2018

Language Matters / L’importance de la langue

Language is one of the most powerful tools we possess. The ability to communicate with others in any language or dialect can open our minds and create infinite opportunity. Since arriving here in Burkina Faso, language has been a huge challenge that we’ve tackled as a team. The varying levels of English and French within our team meant that at the offset we were individually frustrated at the slower pace of work and the obstacles that we faced due to the language barrier. This additional personal challenge has lead to a realisation of just how arduous working in a multi-lingual team can be, as well as giving us an insight into some of the challenges and restrictions that can arise whilst working in International Development.

In order to effectively work together we must always ensure that we have a complete understanding of one another, which requires complete focus and various translations into both French and English.

Due to its Colonial past, the official language of Burkina Faso is French, but there are approximately 60 local languages in areas around the country. In Guiloungou, for example, (where Kabeela is based) the dominant language is Mooré (a local dialect). This means that communication with most of our host family members (aside from those who have been educated at school) is only in Mooré. In a conscious effort to bond and integrate into our respective families, we have all been actively learning the basics of the language: greetings and simple requests to get by, taught on Fridays, our team development day, by one of our fellow local volunteers, the wonderful Eric. In the same way, the local Burkinabé volunteers are having English lessons, which double up for the UK volunteers to improve their French, a win-win! In short, I can safely say that we are slowly but surely conquering the language barriers, which will only enhance our team dynamic.

One of our objectives as a team is to use this powerful tool of language to enhance the lives of the Kabeela women. We have started tailored English lessons with Sylvie, Kabeela’s secretary and Florianne, an intern, to allow Kabeela to function on a global scale. These lovely ladies have already responded incredibly well to this and we have high hopes for their progress! This is an incredible opportunity for these ladies to learn a new skill and use that skill to benefit the lives of women who are very close to their hearts, and ours.

As for the women of Kabeela, a large majority of our members can only communicate in Mooré and are predominantly illiterate. One of the services that Kabeela offers are language classes throughout the week, which cover Mooré literacy along with spoken and written French. This supports the women in a number of ways, namely allowing them to gain independence, even with the simplest of tasks such as helping their children with their homework or being able to make decisions for themselves. Most notably, language skills give women a level of empowerment and self worth.


From the progress we’ve already seen among the team, and the incredible work that is being done by our staff members with the Kabeela women, we are experiencing first hand how language can be used as a tool to transform lives and enhance our team spirit. It’s been another wonderful week here at Kabeela.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 La langue est l’un des outils les plus puissants que l’on peut posséder. La capacité de communiquer avec les autres dans n’importe quelle langue ou dialecte peut ouvrir nos esprits et créer des opportunités infinies. Depuis l’arrivée au Burkina Faso, la langue a été le principal défi auquel on a été confronté comme équipe. Les différents niveaux en anglais et français dans l’équipe engendraient des frustrations individuelles à propos la vitesse de travail et les obstacles qu’on a rencontrés ensemble à cause de la barrière de langue. Ce défi additionnel personnel a conduit à se rendre compte de la difficulté de travailler dans une équipe multilingue et a donné un aperçu sur ce que sont les défis et restrictions qui peuvent se matérialiser en travaillant dans le développent international. 

Afin de travailler ensemble d’une manière efficace, on doit toujours assurer qu’on a une compréhension totale en groupe, qui demande la concentration totale et plusieurs traductions en Français et anglais. 

À cause du passé colonial, la langue officielle du Burkina Faso est le français, mais il existe plus de 60 langues locales. À Guiloungou, par exemple, (ou se situe Kabeela) la langue dominante est Mooré (une dialecte locale). Cela signifie que la plupart de la communication avec nos familles d’accueil se fait seulement en Mooré. Afin de s’intégrer dans nos familles d’accueil nous sommes en train d’apprendre les phrases basiques de la langue : les salutations et les demandes simples pour avoir de petites conversations. Ces cours prennent place les vendredis avec notre merveilleux Eric. Dans la même manière, les burkinabés sont en train d’avoir des cours d’anglais qui font du bien aux UKV’s aussi pour améliorer leur français. En bref, je peux dire en toute sécurité  que nous sommes en train de combattre les barrières de langue lentement mais sûrement qui rehaussera la dynamique de l’équipe.

L’un de nos objectifs est d’utiliser cet outil puissant de langue afin d’améliorer les vies des femmes de Kabeela. On a commencé les cours d’anglais avec Sylvie, la secrétaire de Kabeela, et Florianne une stagiaire ici pour permettre à Kabeela de fonctionner à l’échelle mondiale. Cettes femmes ont dèja répondu très bien à ces cours et nous avons des grands espoirs pour leur progrès ! Ceci est une expérience incroyable pour les femmes d’apprendre une nouvelle compétence et de l’utiliser pour en bénéficier les vies des femmes qui sont proches de leurs cœurs, et les nôtres.

Ainsi que pour les femmes de Kabeela, une grande majorité de nos membres ne parlent que en Mooré et sont surtout analphabète. L’un des services qui est offert par Kabeela concerne les cours de langue pendant la semaine, qui incluent l’alphabétisation en Mooré et aussi en français. Ceci aide aux femmes de plusieurs manières : ça permet aux femmes de gagner l’indépendance même avec les tâches les plus basiques comme aider les enfants avec leurs devoirs ou bien d’être capable de faire des décisions pour eux-mêmes. Notamment, les compétences de langue donnent aux femmes un niveau d’autonomisation et l’estime de soi.

 Du progrès qu’on a déjà vu au sein l’équipe et le travail fantastique que fait le staff de Kabeela avec les femmes de Kabeela, nous expérimentons de prime abord comment on peut utiliser la langue comme un outil de transformation des vies et améliorer notre esprit d’équipe. Ça a été une autre bonne semaine ici à Kabeela.


Mollie Rigby

No comments:

Post a Comment