HOME       VOLUNTEER OVERSEAS       BLOGS

Thursday, June 21, 2018

Time to say goodbye / il est temps de dire au revoir


As we reach the end of our time here in Guiloungou, we take time to reflect on the past 10 weeks, what we’ve achieved and how we’ve made a difference.
10 weeks ago we started as 12 individuals with open minds and big plans for Kabeela. One of the main things we’ve learned as a team is that things don’t always go as planned, but it’s how you adapt to the challenges that arise that really counts. Working within International Development, working for others, with others is seldom plain sailing, whether that’s due to a language barrier, cultural differences or something simple, like life getting in the way.

Imagine the past 10 weeks as a hurdles track. The tentative preamble to the race ahead consisting of planning and anticipation followed by a short and sharp frenzy of excitement before being presented with numerous hurdles: obstacles to overcome at every stage. In each activity we have planned and successfully completed, there have been a number of things to take into account. Cultural difference and boundaries have been one of our main hurdles throughout this placement. Whether that be a difference in opinion over how to conduct a certain activity, or having to alter the way an activity is carried out to ensure that we respect cultural values.

As a team, we strove to plan and carry out a wide range of activities and make changes that will have a sustainable impact on the lives of the women of Kabeela and the wider community following our departure. Here are some of the activities we have completed:

o   Awareness raising sessions on a variety of topics including hygiene, sexual health and drug abuse and smoking with the women and in a local school
o   Education-based activities such as English, IT, Marketing and self confidence classes with the staff and members of Kabeela as well as an English club with a local high school
o   Built a new plant nursery in Kabeela’s garden which will be maintained using our newly installed well
o   Reinforced partnerships with governmental institutions, which have increased Kabeela’s profile and provided funds.
o   Created a YouTube Channel and increased our social media content to help further raise Kabeela’s profile
o   Conducted a needs survey of the members which can be used to ensure that Kabeela is operating in the best interests of its’ members
o   We held an open day which enabled us to sell products and raise awareness/funds

Although certain activities have posed complications or setbacks, instead of eliminating them from the team plan, we have adapted them as best we can to ensure that they were carried out successfully. For example, we were not permitted to carry out an awareness raising session on sexual health in the local school, so instead we held a smaller focus group here at Kabeela with a group of local young women. Here, we ensured that the vital education on sexual health was delivered and despite being on a smaller scale, the knowledge will hopefully be shared amongst others in the community.

The final part of the race has been equally fast paced as the first: a whirlwind of tying up loose ends, working tirelessly together to ensure we have gone above and beyond what we initially set out to do as a team. Despite some setbacks and challenges, we all agree that we have made some incredible progress and change over the past 10 weeks. Most importantly, our visibility has increased. This has happened through working with the local community and local schools, using a local radio to talk about Kabeela and advertise our Open day, and recognition from one of the government ministers. We hope that Kabeela’s raised profile will continue to attract new partners who will help Kabeela to prosper in the future.

Our time here has been truly wonderful, rewarding and once in a lifetime. The things we have done and the memories we’ve made will stay with us forever, and we hope that we have given these incredible women, and the local community some of the tools they need to thrive and find happiness and dignity in their lives. So it’s time to say goodbye to Kabeela, but it will forever hold a place in all of our hearts.




--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Comme nous arrivons à la fin de notre placement, nous prenons le temps de réfléchir sur les 10 dernières semaines, ce que nous avons accompli et comment nous avons fait une différence.  Il y a 10 semaines, nous avons commencé comme 12 individus avec des esprits ouverts et de grands projets pour Kabeela. L’une des choses principales que nous avons apprise comme une équipe est que les choses ne vont pas toujours comme prévu, mais c’est la manière que vous vous adaptez aux défis qui compte. Travailler dans le Développement International, travailler pour les autres, avec les autres n’est jamais simple. Que ce soit en raison d’une barrière de langue, les différences culturelles, ou quelque chose  de simple comme une vie très occupée.

Imaginons les derniers 10 semaines comme une piste de haies. Le préambule de la course qui consiste en la planification et l’anticipation, suivi par une période d’excitation avant de faire face à plusieurs haies: des obstacles pour surmonter à chaque étape. Dans chaque activité que nous avons organisé et complété, il y avait des choses à prendre en compte. Les différences et limites culturelles ont été l’une de nos haies principales pendant le placement. Que ce soit une différence d’opinion sur comment faire une activité ou comment changer une activité pour assurer que nous respectons les valeurs culturelles. 

Comme une équipe, nous nous sommes efforcés de planifier et d’effectuer une grande variété d’activités et faire des changements qui auront un impact durable sur la vie des femmes de Kabeela et la communauté locale après notre départ. Voici une liste des quelques activités que nous avons complété :

o Nous avons fait la sensibilisation sur des sujets différents comme l’hygiène, la santé sexuelle et la toxicomanie avec un lycée local et les femmes
o  Nous avons effectué les activités éducatives comme l’anglais, l’informatique, le marketing et la confiance en soi avec le staff de Kabeela et un club d’anglais dans un lycée local
o  Nous avons construit une nouvelle pépinière dans le jardin de Kabeela qui sera maintenu en utilisant notre nouveau puits
o Nous avons renforcé les partenariats avec des structures gouvernementales qui ont amélioré la visibilité de Kabeela et lui ont assuré des fonds
o   Nous avons créé une chaine YouTube et augmenté nos postes sur les réseaux sociaux
o Nous avons fait une enquête sur les membres de Kabeela pour assurer que Kabeela travaille dans le meilleur intérêt des membres
o  Nous avons organisé des journées portes ouvertes qui nous ont permis d’augmenter la visibilité et des fonds.

Bien que certaines activités aient créé des difficultés ou revers, au lieu de les éliminer du plan d’équipe, nous les avons adapté pour assurer qu’elles soient effectuées avec succès. Par exemple, nous n’étions pas autorisés de faire la sensibilisation sur la santé sexuelle dans le lycée, donc on a fait une session ici à Kabeela avec un groupe de jeunes femmes. De cette manière, nous avons assuré que l’éducation vitale sur la santé sexuelle était donnée aux gens. En dépit d’avoir été fait à une plus petite échelle, on espère que la connaissance sera partagée parmi les autres dans la communauté.

La partie finale de la course était également rapide que la première: un tourbillon pour finir les choses, travailler ensemble pour assurer que nous sommes allés au dessus et au-delà de ce que nous avons initialement prévu comme une équipe. Malgré des revers et des défis, nous sommes tous d’accord que nous avons fait du bon progrès et des changements pendant les 10 semaines ici. La chose la plus importante est que notre visibilité a augmenté. Cela est arrivé en travaillant de concert avec la communauté locale et les écoles, en utilisant une radio locale pour parler de Kabeela et faire une publicité pour nos journées portes ouvertes, et la reconnaissance par un ministre du gouvernement. Nous espérons que le plus grand profil de Kabeela continuera d’attirer de nouveaux partenaires qui aideront Kabeela à prospérer dans le futur.

Notre séjour ici était merveilleux, récompensant et une expérience qui se passe une fois dans la vie. Les choses que nous avons fait et les souvenirs que nous avons fait ensemble resteront avec nous pour toujours, et nous espérons que nous avons donné quelques outils aux femmes incroyables et la communauté locale qui pourront les aider à trouver le bonheur et la dignité dans leurs vies. Alors, il est temps de dire au revoir à Kabeela, mais il restera toujours dans nos cœurs.

Mollie Rigby



No comments:

Post a Comment